Brossard, Jacques

Jacques Brossard, fonctionnaire et écrivain (Montréal, 24 avril 1933). Il détient un B.A. (1952) du Collège Sainte-Marie, une licence en lettres (1955) de l'U. de Montréal et un diplôme en sciences sociales (1957) d'Oxford. Admis au Barreau en 1956, il se joint au service diplomatique en 1957.

Brossard, Jacques

Jacques Brossard, fonctionnaire et écrivain (Montréal, 24 avril 1933). Il détient un B.A. (1952) du Collège Sainte-Marie, une licence en lettres (1955) de l'U. de Montréal et un diplôme en sciences sociales (1957) d'Oxford. Admis au Barreau en 1956, il se joint au service diplomatique en 1957.

Il est tour à tour nommé à la section des affaires économiques du plan Colombo, de l'Alliance atlantique, vice-consul et chargé d'affaires à Bogota (Colombie), et consul à Port-au-Prince (Haïti). Il est ensuite nommé directeur des Affaires latino-américaines et chef de cabinet du ministre aux Affaires étrangères.

Il quitte la fonction publique en 1964 pour se consacrer à la direction du Centre de recherche en droit public de l'U. de Montréal. Mettant à profit ses connaissances dans les questions constitutionnelles, il devient, en 1969, conseiller au ministère des Relations intergouvernementales à Québec.

Il a publié L'Immigration - les droits et les pouvoirs du Québec (1967); La Cour suprême et la Constitution (1968), qui a obtenu le prix du Québec en 1969; Le Territoire québécois (1970), écrit en collaboration; et L'Accession à la souveraineté et le cas du Québec (1976).

Il s'immisce dans le domaine de la littérature avec un recueil de nouvelles, Le Métamorfaux (1974), qui attire l'attention de la critique, et un roman, Le Sang du souvenir (1976). Il a aussi écrit pour plusieurs périodiques. Il gagne le prix Duvernay en 1976 pour l'ensemble de son oeuvre et reçoit la médaille de la ville de Paris en 1977.