Brutinel, Raymond

Raymond Brutinel, brigadier-général, CB, CMG, DSO, géologue, journaliste, soldat et entrepreneur, pionnier dans le domaine de la guerre mécanisée (Alet, Aude, France, 6 mars 1872 -- Couloume-Mondebat, Gares, France, 21 sept. 1964).

Brutinel, Raymond

Raymond Brutinel, brigadier-général, CB, CMG, DSO, géologue, journaliste, soldat et entrepreneur, pionnier dans le domaine de la guerre mécanisée (Alet, Aude, France, 6 mars 1872 -- Couloume-Mondebat, Gares, France, 21 sept. 1964). Après avoir immigré dans l'Ouest du Canada en 1904, il se distingue en arpentant le tracé du GRAND TRUNK RAILWAY et en devenant rédacteur en chef du Courrier de l'Ouest (Edmonton), le premier journal de langue française à l'ouest de Winnipeg.

En 1914, il met sur pied une unité motorisée d'automitrailleuses sur le front occidental; après quatre années d'expansion, cette unité s'est transformée en brigade d'automitrailleuses qui contribue à stopper la grande offensive allemande de mars 1918. D'octobre 1916 à mars 1918, Brutinel sert comme officier du corps canadien d'automitrailleuses et, outre ses décorations, il est mentionné sept fois dans les dépêches. Il est l'un des premiers à prôner la mobilité et la concentration des forces de feu, créant le concept de mitraillage indirect.

En 1920, il retourne vivre en Europe, travaillant comme représentant des ventes pour la compagnie Creusot dans les Balkans; toutefois, il conserve de nombreux liens avec le Canada. Le major général Georges VANIER, ambassadeur du Canada en France, souligne l'aide appréciable fournie par Brutinel lors de l'évacuation du personnel de l'ambassade à Paris en juin 1940. En 1961, il devient membre du Club du cinquantenaire de l'Institut canadien des mines et de la métallurgie.