Burke, Horwood and White

L'agence d'architectes torontoise Burke, Horwood and White est fondée en 1894 par Edmund Burke (Toronto, 31 oct. 1850 -- id., 2 janv. 1919) et J.C.B. Horwood (Quidi Vidi, T.-N., 19 mars 1864 -- Toronto, 1938).

Burke, Horwood and White

L'agence d'architectes torontoise Burke, Horwood and White est fondée en 1894 par Edmund Burke (Toronto, 31 oct. 1850 -- id., 2 janv. 1919) et J.C.B. Horwood (Quidi Vidi, T.-N., 19 mars 1864 -- Toronto, 1938). Burke est associé dans l'agence Langley and Burke de 1873 à 1892, puis pratique seul de 1892 à 1894. Horwood fait son apprentissage chez Langley and Burke avant d'aller travailler à New York durant plusieurs années. Murray White (Woodstock, 5 août 1869 -- Toronto, 3 nov. 1935), aussi apprenti chez Langley and Burke, travaille à Chicago de 1892 à 1907, mais ne se joint à l'agence Burke et Horwood qu'en 1909.

La reconstruction du magasin Robert Simpson, à Toronto, est la première commande importante de Burke and Horwood. Burke a dessiné les plans du premier magasin en 1894, mais celui-ci est détruit par un incendie quelques semaines à peine après son inauguration. Horwood a fait l'apprentissage des méthodes de construction de pointe à New York, et Simpson confie, en 1895-1896, à l'agence récemment fondée la conception d'un nouveau magasin résistant au feu. La façade du magasin, dessinée selon une grille, présente cet aspect propre au style de Chicago, avec seulement quelques ornements simples au rez-de-chaussée et à la corniche. Le premier et le deuxième magasin sont vraisemblablement les premiers bâtiments à mur rideau à être conçus au Canada.

Burke, Horwood and White est l'une des agences les plus prospères du Canada durant les décennies de suractivité précédant la Première Guerre mondiale. L'agence réalise de nombreuses commandes d'églises dans tout le pays. Parmi ses clients institutionnels, on compte le YMCA et l'U. Mount Allison, au Nouveau-Brunswick. Le bureau produit aussi de nombreuses maisons cossues pour de riches clients en Ontario et dans les Maritimes.

Burke, Horwood et White sont renommés pour leurs édifices commerciaux, et ils seront les architectes attitrés de la Compagnie de la baie d'Hudson. Ils construisent des grands magasins classiques à Calgary, à Vancouver et à Victoria, entre 1912 et 1926. Burke est également de conseil en matière d'urbanisme à Toronto, et se prononce ainsi sur l'aspect architectural du viaduc de la rue Bloor.

Bien que l'agence conçoive des bâtiments dans des styles historiques variés, elle utilise aussi des matériaux et des méthodes de construction modernes, tels que la terre cuite vernissée, le fer et les structures en béton armé. À cette époque, les édifices sont de plus en plus grands et complexes, et leur conception requiert des connaissances plus poussées. Burke se tient toujours à la fine pointe de la recherche en technologie, en programmation et en conception et partage ses connaissances avec ses collègues sous forme de conférences et de publications. Selon son biographe, Burke « est l'artisan de la transformation de l'architecte, qui passe du statut d'artisan spécialisé à celui de consultant professionnel ».

Bien sûr, Burke et Horwood sont tous deux actifs au sein d'associations professionnelles d'architecture. Burke est ainsi à quatre reprises président de l'Ontario Association of Architects, et il est vice-président fondateur de l'Institut royal d'architecture du Canada.

L'agence est rebaptisée Horwood and White en 1919, après la mort de Burke, et oeuvre sous ce nom jusqu'en 1969. Après le décès des deux derniers associés, l'agence est dirigée par le fils de Horwood, Eric C. Horwood (1900-1984). En 1979, Eric Horwood fait don aux Archives publiques de l'Ontario de dessins d'architecture réalisés sur une période de plus d'un siècle par Burke, Horwood and White, de même que par beaucoup des agences précédentes, comme Langley and Burke.


Lecture supplémentaire

  • Angela Carr, Toronto Architect Edmund Burke: Redefining Canadian Architecture (1995).