Burr, Henry

Henry (né Harry) Burr (né McClaskey). Ténor (Saint Stephen, sud-ouest de Saint-Jean, N.-B., 15 janvier 1885 - New York, 6 avril 1941). Il grava plus de disques qu'aucun autre chanteur de son temps.

Burr, Henry

Henry (né Harry) Burr (né McClaskey). Ténor (Saint Stephen, sud-ouest de Saint-Jean, N.-B., 15 janvier 1885 - New York, 6 avril 1941). Il grava plus de disques qu'aucun autre chanteur de son temps. Il enregistra, non seulement sous les noms de Henry Burr (chez Emerson, Aeolian-Vocation, Starr et Lyric) et Harry McClaskey (chez Monarch, Victor, Columbia et Pathé), mais aussi sous ceux d'Irving Gillette (chez Edison), Harry Haley, Alfred Alexander et Shamus McClaskey, enfin, pour toute compagnie en mesure de lui verser son cachet. On lui connait au moins 11 pseudonymes. McClaskey commença à chanter dès son enfance et, à 13 ans, il fut petit chantre avec une harmonie de concert de Saint-Jean, N.-B. L'ayant entendu, Giuseppe Campanari, baryton du Metropolitan Opera, recommanda qu'on l'envoie étudier aux É.-U. Les professeurs de McClaskey à New York furent Ellen Burr (dont il utilisa professionnellement le nom) et John D. Meehan. Il chanta à l'église méthodiste Grace Episcopal à New York et, encore adolescent, commença à enregistrer chez Columbia (1902). En 1906, il se joignit à un groupe vocal (dont il fut gérant de 1910 à 1928) qui enregistrait chez Columbia sous le nom de Columbia Male Quartette et chez Victor sous celui de Peerless Quartet. Un des membres de ce quatuor était le ténor Albert Campbell avec qui Burr enregistra de nombreux duos. Tous deux chantèrent aussi comme membres du Heidelberg Quintette et du Sterling Trio. On a relevé au total 15 ensembles avec lesquels Burr a travaillé et 76 étiquettes d'enregistrement. En 1915, McClaskey établit la Paroquette Record Manufacturing Co. et, pendant quelques années, il dirigea une maison d'édition sous son nom à New York. Il écrivit les paroles de la chanson « Stand Up and Sing for Your Father an Old-Time Tune » de Ray Perkins. Burr commença sa carrière radiophonique au début des années 1920 aux émissions « Goodrich Zippers » et « Cities Service » à New York. Lorsque ses activités d'enregistrement diminuèrent, il devint très populaire comme interprète de romances d'autrefois à l'émission « National Barn Dance » de la station WLS à Chicago. Ses enregistrements totalisent quelque 12 000 titres dont 3000 environ figurent dans En remontant les années. Quatre émissions ont été rééditées sur cassette (Vintage 1001, 1014). L'ébauche d'un travail de recherche sur Henry Burr entrepris par Arthur Makosinski et incluant une discographie se trouve aux archives musicales de l'Université de Stanford. La Bibliothèque nationale du Canada possède d'autre part une vaste collection de ses enregistrements.


Lecture supplémentaire

  • Walsh, Ulysses. 'Favourite pioneer recording artists,' Hobbies Magazine, Apr, May, Jun 1943