Burton Cummings

Burton Cummings. Chanteur, pianiste, auteur-compositeur (Winnipeg, 31 décembre 1947), D.Mus h.c. (Guelph) 2001. Il étudie le piano pendant son enfance et chante des rôles de ténor dans des productions de Gilbert et Sullivan à l'école secondaire.

Burton Cummings

Burton Cummings. Chanteur, pianiste, auteur-compositeur (Winnipeg, 31 décembre 1947), D.Mus h.c. (Guelph) 2001. Il étudie le piano pendant son enfance et chante des rôles de ténor dans des productions de Gilbert et Sullivan à l'école secondaire. Après avoir été claviériste et saxophoniste de 1962 à 1965 environ avec les Deverons, il se joint aux Guess Who comme leader (succédant à Chad Allan), chanteur et pianiste (1966-1975). Il est l'auteur ou le coauteur, avec Randy Bachman, de la majorité des grands succès du groupe, notamment « These Eyes », « Laughing » et « American Woman ».

Carrière solo
Établi par la suite à Los Angeles, Cummings entreprend sa carrière solo avec le disque Burton Cummings (Portrait PR-34261) et une prestation le 8 novembre 1976 au Manitoba Centennial Concert Hall. Sa chanson « Stand Tall » est un succès international en 1976, suivie des succès canadiens « My Own Way to Rock » (1977, du 33 tours du même nom, Portrait PR-34698), « Break It To Them Gently » (1978) et « I Will Play a Rhapsody » (1979, toutes deux de Dream of a Child, Portrait PR-35481) et « Fine State of Affairs » (1980, de Woman Love, Epic XPEC-80040). Le cinquième album de Cummings, Sweet Sweet (Epic PEC-80054), inclut une autre chanson populaire aux États-Unis, bien qu'à un degré moindre : « You Saved My Soul » (1981); il est suivi des albums Heart (Epic PEC-80100) en 1984 et Plus Signs (Cap. C-93938, cassette et CD) en 1990. Ce dernier comporte le succès « Take One Away ».

Cummings, qui prête une voix riche et sculptée à tout un éventail de ballades plaintives (par exemple « I'm Scared », « Break It to Them Gently ») aussi bien qu'à des chansons rock vigoureuses (« Your Back Yard », « My Own Way to Rock », etc.), est au sommet de sa popularité au début des années 1980. Il donne des concerts dans des stades et des arénas canadiens (notamment au stade de la Canadian National Exposition chaque année de 1978 à 1981) et il effectue des tournées aux États-Unis, assurant la première partie de concerts de Seals & Croft, America, Alice Cooper, etc. Pendant les années 1980, il continue à se produire au Canada dans des boîtes de nuit et de petites salles de concert ainsi qu'à des concerts de charité. Son répertoire inclut des chansons de Guess Who en plus de ses propres succès. Cummings prend part à une résurrection de Guess Who en 1983 et fait une tournée avec Randy Bachman en 1987. Il apparaît dans ses propres émissions spéciales à la télévision anglophone de la SRC ou à PBS et il anime ou coanime à la télévision les cérémonies de remise des prix Juno en 1979, 1980, 1982 et 1983. Il est l'une des vedettes du long métrage canadien Melanie, sorti en 1982.

Pendant les décennies suivantes, il poursuit sa carrière solo, donne des concerts et enregistre, en 1996, l'album Up Close and Alone, qui le présente seul au piano. Il est brièvement le pianiste de l'All-Starr Band de Ringo Starr, en tournée en Europe. Cummings apparaît encore avec Guess Who, de nouveau réuni en 1999 pour les Jeux panaméricains à Winnipeg et pour des tournées au Canada et aux États-Unis en 2000 et 2001. À l'occasion, Cummings et Bachman se produisent ensemble et lancent les albums Bachman Cummings Songbook (2006, Sony BMG 82876 81247 2) et Jukebox (2007, Sony BMG 88697112982). Lancé en 2008, Above the Ground est le premier album solo comportant de nouvelles pièces depuis 1990.

Prix

Cummings lui-même reçoit les prix Juno décernés au chanteur le plus prometteur (1977), au meilleur chanteur (1977, 1980) et au disque le plus vendu (Dream of a Child, 1980). Ses quatre premiers albums se vendent à plus de 200 000 exemplaires chacun au Canada. En 1989, Cummings reçoit le trophée William Harold Moon de la SDE Canada pour le rayonnement international, autant pour sa participation à Guess Who qu'en son nom personnel. En 2001, il accepte le prix des Classiques de la SOCAN (représentant plus 100 000 diffusions) pour « Follow Your Daughter Home », « My Own Way to Rock » et « You Saved Your Soul », ainsi que des témoignages de réalisation, conjointement avec Bachman, pour « These Eyes » et « No Time » (trois millions et deux millions de diffusions, respectivement).

Cummings garde un lien particulier avec Winnipeg, où il se produit dans des événements comme un concert-bénéfice aux profits des victimes des inondations en 1997. Un théâtre (qui héberge le Prairie Music Hall of Fame) et un centre communautaire portent son nom. Il apparaît dans la série Life and Times à la télévision anglophone de la SRC en 1997 et est nommé à l'Ordre du Manitoba en 2001. En 2005, il est intronisé au Panthéon des Auteurs et Compositeurs Canadiens. Cummings reçoit de nombreuses autres distinctions en tant que membre de Guess Who. Ensemble, ils ont le mérite d'avoir préparé l'industrie de la musique à accueillir les succès canadiens.

Discographie

Live from Montreux : Ringo Starr and His All-Starr Band : 1993; Ryko RCD 20264.

The Burton Cummings Collection : 1994; Rhino R2 71717.

Burton Cummings : Up Close and Alone : 1996; MCASD81010.

Dream of a Child : 1999; Epic EK 80352.

My Own Way to Rock : 1999; Epic EK 80351.

Woman Love : 1999; Epic EK 80353.

Burton Cummings : 2000; Epic/Legacy EK 65972.

Above the Ground : 2008; Sony BMG Music 88697396452.

Bibliographie

Earl McRAE, « Burton's back », The Canadian (25 juin 1977).

Keith SHARP, « Burton's own way to rock », Music Express (sept. 1977).

« Beginnings : Burton Cummings », Today (4 avril 1981).

Craig MacINNIS, « A second Cummings for Burton », Toronto Star (3 mars 1990).

John EINARSON, American Woman : The Story of the Guess Who (Kingston, Ont, 1995).

Chris DAFOE, « Guess Who: One more time for homegrown hit machine », Globe and Mail (3 août 1999).

John KENDLE, « The rocker theatre », « Cummings cleans up his act after throat scare », Winnipeg Sun (10 août 2002).

Greig DYMOND, « A fine state of affairs: Burton Cummings talks about his first solo disc in 20 years », CBC News (17 nov. 2008).


Lecture supplémentaire

  • McRae, Earl. "Burton's back," The Canadian, 25 Jun 1977

    Sharp, Keith. "Burton's own way to rock," Music Express, Sep 1977

    "Beginnings: Burton Cummings," Today, 4 Apr 1981

    MacInnis, Craig. "A second Cummings for Burton," Toronto Star, 3 Mar 1990

    Einarson, John. American Woman: The Story of the Guess Who (Kingston, Ont 1995)

    Dafoe, Chris. "Guess Who: One more time for homegrown hit machine," Globe and Mail, 3 Aug 1999

    Kendle, John. "The rocker theatre," "Cummings cleans up his act after throat scare," Winnipeg Sun, 10 Aug 2002

    Dymond, Greig. "A fine state of affairs: Burton Cummings talks about his first solo disc in 20 years," CBC News, 17 Nov 2008