Bush Garden, The: Essays on the Canadian Imagination

Cet ouvrage, publié en 1971, réunit les essais qu'a écrits Northrop Frye sur la littérature et la peinture canadiennes entre 1943 et 1969.

Northrop Frye
L'énorme influence de Frye venait du fait qu'il pensait que la critique littéraire est une discipline symboliquement coordonnée qui dessine les grandes lignes de l'imagination propre de l'homme (photo de Andrew Danson).

Cet ouvrage, publié en 1971, réunit les essais qu'a écrits Northrop Frye sur la littérature et la peinture canadiennes entre 1943 et 1969. Il comprend ses 10 longues études sur la poésie parues dans le University of Toronto Quarterly entre 1950 et 1959. Frye y décrit une période prolifique et importante de l'évolution de la poésie canadienne. Son esprit critique transparaît aussi dans deux autres essais, « The Narrative Tradition in English Canadian Poetry » (1946) et « Preface to an Uncollected Anthology » (1956).

Le dernier essai de l'ouvrage, qui correspond à la conclusion de The Literary History of Canada (1965), constitue son exposé le plus complet sur la littérature et la culture canadiennes. Divisé en quatre parties, l'article met en lumière les facteurs historiques, sociaux, politiques et économiques qui façonnent la « sensibilité canadienne ».

Ce panorama fait ressortir plusieurs éléments d'une vision du Canada que Frye met plus de deux décennies à formuler, particulièrement ces mythes qui semblent hanter l'imaginaire canadien : la « mentalité de garnison » d'une société aux prises avec un environnement hostile, la quête inlassable d'un monde paisible et les difficultés à adapter une culture littéraire européenne très développée à un pays nouvellement formé. Avec le regard perspicace et réfléchi qu'il pose sur certains écrivains et ses points de vue originaux sur la fonction de l'écrivain dans une société émergeant du colonialisme, The Bush Garden permet d'expliquer l'influence que Frye exerce à la fois sur les critiques et sur les écrivains.