Cache Creek

Cette localité n'est guère plus qu'un simple carrefour avant l'amélioration de la route 97 dans les années 50; l'amélioration de la route transcanadienne dans les années 60 intensifie considérablement la circulation automobile.

Cache Creek, village de la C.-B.; population 1037 (recens. 2006), 1056 (recens. 2001); const. en 1967. Cache Creek est situé dans la région sèche du sud de la Colombie-Britannique, à la jonction des routes 1 et 97, à 84 km à l'ouest de KAMLOOPS. Il doit son nom à l'époque du commerce de la fourrure, au début du XIXe siècle, lorsque les commerçants de fourrures se servent de l'endroit pour cacher les provisions. La réserve indienne de Bonaparte située juste au nord de Cache Creek doit son nom à l'empereur français qui meurt l'année où la Compagnie de la Baie d'Hudson prend le contrôle du commerce des fourrures dans la région. À l'origine, il n'y a qu'un gîte sur la ROUTE CARIBOO pendant la RUÉE VERS L'OR des années 1860. Au cours de la même période commence l'élevage de bestiaux, une activité encore importante dans la région.

Cette localité n'est guère plus qu'un simple carrefour avant l'amélioration de la route 97 dans les années 50; l'amélioration de la route transcanadienne dans les années 60 intensifie considérablement la circulation automobile. Le trafic routier diminue après l'ouverture, en mai 1986, de la ROUTE COQUIHALLA qui modifie l'itinéraire des voyageurs entre VANCOUVER et l'intérieur de la province. En 1989, Cache Creek devient un lieu d'enfouissement important des ordures expédiées par camion provenant des basses-terres continentales de la Colombie-Britannique, mais il doit fermer en 2008. On planifie actuellement l'ouverture d'un nouveau site à proximité immédiate de ASHCROFT.