Canadian Children's Dance Theatre

Le Canadian Children's Dance Theatre est l'une des compagnies qui commandent le plus grand nombre de chorégraphies de danse contemporaine au Canada.

Canadian Children's Dance Theatre

Le Canadian Children's Dance Theatre (CCDT), fondé à Toronto en 1980 par Deborah Lundmark et Michael de Coninck Smith, a pour mandat de promouvoir l'interprétation des jeunes danseuses et danseurs dans des créations originales. Les 16 membres du CCDT, choisis lors d'une audition annuelle, ont de 13 à 19 ans. Le CCDT offre aussi un programme d'apprentissage pour les jeunes danseurs qui désirent faire partie de la compagnie. En 2002, il crée une compagnie sœur du nom de TILT sound+motion, en vue de permettre à de jeunes danseurs doués, qui viennent de terminer une formation professionnelle, de parfaire leur formation tout en continuant à se produire. Les danseurs s'entraînent régulièrement selon la technique Limon, et étudient aussi le ballet et l'art dramatique dans une école associée au CCDT. Des ateliers de chorégraphie destinés aux danseurs de la compagnie leur permettent d'approfondir leurs aptitudes créatrices. D'anciens membres de la compagnie ont poursuivi leur formation soit à la Juilliard School, à la School of Toronto Dance Theatre ou à la Tisch School of Performing Arts (New York) et certains ont dansé avec les compagnies Trip, de Winnipeg, Doug Varone and Dancers et Limón, de New York.

Le Canadian Children's Dance Theatre est l'une des compagnies qui commandent le plus grand nombre de chorégraphies de danse contemporaine au Canada. Parmi les chorégraphes qui créent des œuvres pour la compagnie figurent David Earle, Kim Frank, Carol Anderson, Holly Small, Rachel Browne, Murray Darroch, Danny Grossman, Maxine Heppner, Coralee McLaren, Tedd Robinson, Andrea Ciel Smith, Gerald Trentham et la directrice artistique Deborah Lundmark. Les chorégraphes Karen Kuzak, Margie Gillis, Susan Cash, Peggy Baker et Charles Moulton montent des reconstitutions. En 1997, David Earle et Suzette Sherman devenaient les premiers artistes résidents du CCDT, suivis par Bill Coleman et Laurence Lemieux, ainsi que Holly Small, Carol Anderson, Darryl Tracy et Heidi Strauss. En 1995, la compagnie s'est installée au 509, rue Parliament; ses studios allaient devenir un lieu de rencontre pour toute la communauté de danse contemporaine canadienne.

Les spectacles de la compagnie sont souvent accompagnés de musiques originales et de représentations musicales en direct. Les productions présentent un grand choix d'œuvres parmi lesquelles l'exigeante création de Little Black Boy (1991) de Grossman, qui a fait partie du projet collectif de la compagnie Songs of Innocence and of Experience; les étranges et spirituelles Attack of the Small Ones (1987) et Reginal Godden's Dream (1994) de Small; la dynamique Platform Blues (2005) et Unquiet Dreams (2007) de Lundmark; et la passion et l'énergie de Nowell Sing We (1988) et Lyra (2004) de Carol Anderson. Le Canadian Children's Dance Theatre fait d'importants ajouts à son répertoire tels que des extraits de Kaha:wi, œuvre fascinante de Santee Smith et, en 2008, la compagnie présente la première d'une nouvelle chorégraphie de Robert Glumbek et Louis Laberge-Côté.

Malgré le jeune âge des interprètes, les spectacles du CCDT offrent des interprétations de très haute qualité, qui plaisent aussi bien aux adultes qu'aux jeunes. La compagnie se produit chaque année à Toronto et fait des tournées au Québec et dans les provinces de l'Ouest. En 1990, elle célèbre son 10<sup>e</sup> anniversaire avec une tournée de trois semaines en Chine. Pendant l'été 2002, elle fait une tournée en Malaisie et à Singapour, marquée par cinq spectacles et quatre ateliers. Ses représentations se font dans des endroits aussi variés que la scène du Roy Thomson Hall de Toronto ou sur le pont d'un cuirassé à Qing Tao, en Chine. Aussi en 2002, la compagnie présente le principal spectacle dans le cadre de la conférence « Dance and the Child International » à Regina.

En 2000, le Canadian Children's Dance Theatre met l'accent sur des séries produites par des danseurs en résidence plutôt que sur ses présentations maison et, dès 2008, la compagnie accueillait environ 140 000 élèves et professeurs, grâce à son rayonnement et son travail de développement.