Canadian National Exhibition Chorus




Canadian National Exhibition Chorus

 Canadian National Exhibition Chorus. Choeur mixte d'environ 2000 voix fondé à Toronto en 1922 sous les auspices du Star de Toronto qui chargea de l'organisation le critique musical Augustus Bridle. Parfois appelé le « Pageant Chorus », il constituait probablement, en 1925, le choeur le plus imposant en Amérique du Nord. Ses membres étaient recrutés principalement dans les chorales de la région de Toronto. De 1922 à 1934, il se produisit annuellement à la CNE sous la direction de Herbert Fricker. Il donna chaque saison deux à quatre concerts aux côtés d'ensembles comme la Toronto Concert Band et la Goldman Band de New York. En août 1927, il chanta à The Heart of the World, un « pageant » organisé par Bridle et présenté sur la scène du Coliseum pour la seconde conférence biennale de la World Federation of Education Associations. Son répertoire comprenait des arrangements de chansons folkloriques et de valses, des extraits d'opéras, des pièces de musique sacrée et des chants patriotiques. Il grava trois disques chez Victor en 1928 (dont la liste paraît dans En remontant les années). Le choeur cessa d'exister en 1934. Un choeur semblable fut organisé en 1940, à nouveau grâce aux efforts de Bridle et du Star. Connu sous le nom de Coliseum Chorus, il fut dirigé par Charles Peaker. Fricker en fut dir. honoraire et fut invité à monter au pupitre à quelques reprises. L'ensemble donna son premier concert à la CNE le 29 août 1940, accompagné par le Goldman Orchestra de New York, et chanta à l'automne de la même année au Maple Leaf Gardens de Toronto avec le TSO sous la direction de sir Ernest MacMillan. Il se produisit de nouveau à cet endroit en 1941 avec la U.S. Navy Band. Le choeur donna en tout six concerts et recueillit plusieurs milliers de dollars pour des oeuvres de guerre. Il grava un disque chez RCA Victor. Une composition de Willan, The Trumpet Call (B. 55), écrite spécialement pour le choeur, fut créée au Massey Hall le 21 avril 1941. Mais les Canadiens étant de plus en plus occupés à des oeuvres de guerre, le choeur dut interrompre son activité en 1942.