Carl Schwende

Carl Schwende, athlète (né le 20 février 1920 à Bâle, en Suisse; décédé le 29 décembre 2002 à Montréal, au Québec). Carl Schwende est un athlète qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1960 en Escrime.

Carl Schwende, athlète (né le 20 février 1920 à Bâle, en Suisse; décédé le 29 décembre 2002 à Montréal, au Québec). Carl Schwende est un athlète qui a participé aux Jeux olympiques d'été de 1960 en Escrime.

Cet athlète né en Suisse commence l'escrime au début des années 1930. Comme il le fera tout au long de sa vie, sa passion pour l'escrime l'amènera à s'impliquer au sein de son club local comme secrétaire.

Lorsqu'il s'installe au Canada, sa détermination et son grand engagement feront de lui le digne successeur de Robert Desjarlais au sein du monde de l'escrime québécois. Nouvellement arrivé de la Suisse en 1948, il occupera un emploi d'ingénieur mécanique spécialisé dans les devis pendant 37 ans. Il fera partie du club d'escrime Les Mousquetaires en 1948. L'année suivante, il commence une association avec le club Équibec qui se continuera jusqu'en 1975.

Au cours de sa carrière d'athlète, Carl Schwende participera aux Jeux de l'Empire (Jeux du Commonwealth) à Vancouver, en 1954, à Cardiff, en 1958, et à Perth, en 1962, où il cumulera les fonctions de capitaine et gérant de l'équipe d'escrime. Entre temps, en 1960, il prendra part aux Jeux olympiques de Rome. Lors de ces Jeux, il sera le seul représentant du Canada en escrime et il sera choisi comme porte-drapeau lors de la cérémonie d'ouverture. À l'épée, sa spécialité, il sera champion canadien à six reprises au cours de sa carrière.

Même si l'athlète doit un jour rendre les armes, le bâtisseur n'aura de cesse de faire connaître et développer le sport qui l'anime avec tant de passion. Dès 1952, il est responsable de l'organisation des tournois et superviseur de la Quebec Fencing Association. Quatre ans plus tard, il devient président de l'organisme et poursuit son implication à ce titre avec la Fédération d'escrime du Québec de 1965 à 1974.

Sur le plan canadien, il occupera diverses fonctions au sein de la Fédération d'Escrime du Canada et en occupera la présidence de 1979 à 1988. Il sera également élu membre du comité exécutif de la Fédération internationale d'escrime de 1985 à 1996 et vice-président de cet organisme de 1996 à 2000. De plus, il sera également membre de la Commission des règlements de 1982 à 1992 et président de cette commission de 1996 à 2000.

Si Carl Schwende donne son temps sans compter pour l'escrime, il en fait tout autant pour la cause du sport amateur au pays. Il aura été le principal membre fondateur et co-président du premier Congrès des sports du Québec, en 1968, et membre du conseil d'administration de la Confédération des sports du Québec, cet organisme qui est aujourd'hui connu sous le nom de Sports Québec. En 1963, il siège également au sein de l'Association athlétique amateur du Canada comme président de la branche québécoise et sera présent lorsque cet organisme sera dissout, en 1970, pour faire place aux diverses fédérations sportives nationales.

Au début des années 1970, Carl Schwende est persuadé que le Québec doit se doter d'un organisme pour souligner les exploits sportifs du passé tel que le Panthéon des sports canadiens le fait au niveau national. En 1973, il est président du Panthéon des sports amateurs du Québec, un organisme sous la tutelle de la Confédération des sports du Québec. Après une première intronisation en 1974, le projet bat de l'aile. Au fil des ans, Carl Schwende fera plusieurs tentatives pour relancer ce projet qui prendra forme en 1990 sous le nom de Panthéon des sports du Québec. De tous ceux qui ont travaillé à l'implantation d'un Panthéon des sports au Québec, Carl Schwende est certainement celui qui a été le plus insistant, ravivant la flamme d'un groupe à l'autre et reprenant chaque fois son patient travail de persuasion. C'est donc à juste titre, celui que l'on considère comme le Père de ce Panthéon.

Il sera intronisé au Temple de la renommée des sports canadiens comme athlète et bâtisseur en 1985 et accueilli au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec en 2001.

Lorsque Carl Schwende rend l'âme en décembre 2002, le monde sportif canadien est en deuil de ce grand dirigeant dévoué à la cause sportive.