Carla Qualtrough

Carla Qualtrough, politicienne, athlète et avocate (née le 15 octobre 1971 à Calgary, en Alberta). Carla Qualtrough est députée libérale de Delta, une circonscription suburbaine au sud de Vancouver. Elle a été ministre des Sports et des Personnes handicapées et est actuellement ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité. Avant d’entrer en politique, elle a travaillé comme avocate dans le domaine des droits de la personne et dans l’administration sportive. Aveugle au sens de la loi, elle a été la première athlète paralympique élue à la Chambre des communes. En natation, elle a remporté trois médailles de bronze aux Jeux paralympiques et quatre médailles aux Championnats du monde.



Carla Qualtrough

Carla Qualtrough, politicienne, athlète, juriste. En 2015, Carla Qualtrough devient députée libérale de Delta, une circonscription suburbaine au sud de Vancouver. Photo prise le 1er juillet 2017.

(photo par EronMain/Wikimédia, CC)

Jeunesse et formation

Carla Dawn Qualtrough est la fille de Patricia (née Tait) et DE Harry Qualtrough. Elle voit le jour à Calgary, en Alberta, avant que la famille ne déménage à Langley, dans le Lower Mainland, en Colombie‑Britannique. Sa mère est agente de recouvrement et son père commercial. Elle a un frère, Kevin Qualtrough.

Diplômée de la Brookswood Secondary à Langley, Carla Qualtrough s’inscrit à l’Université Simon Fraser, à Burnaby, dans la banlieue de Vancouver où ses résultats universitaires lui valent une inscription au tableau d’honneur du doyen. Elle poursuit ses études à l’Université d’Ottawa où elle obtient, en 1993, un diplôme en sciences sociales. En 1997, elle décroche un diplôme en droit de l’Université de Victoria.

Après avoir été élève dans une classe d’immersion en français à l’école secondaire, elle poursuit son apprentissage de cette langue en premier cycle supérieur. À l’Université d’Ottawa, elle améliore sa maîtrise du français, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit.

Déficience visuelle

Carla Qualtrough est déficiente visuelle de naissance. Avec des lunettes ou des lentilles cornéennes, sa vue représente un dixième d’une vision parfaite. En 2017, elle déclare : « Je suis née dans un monde qui n’a pas été conçu pour moi. » Ses parents refusent de l’inscrire dans une école pour aveugles, comme le suggèrent des conseillers, préférant qu’elle apprenne à se débrouiller dans le monde des voyants. Ses camarades de classe se moquent d’elle parce qu’elle a besoin de coller son visage à un livre pour pouvoir le lire. Ridiculisée et victime d’intimidation à l’école, où sa mauvaise vue en fait également une cible de mauvaises plaisanteries, elle s’investit pleinement dans le sport et s’entraîne avec détermination à la piscine avant et après les cours. Elle commence la natation en compétition à l’âge de 12 ans.

Carrière sportive

Avant de nager en compétition, Carla Qualtrough a joué au soccer et a également participé à des épreuves sportives officielles de descente en ski alpin. Elle prend part à des compétitions internationales de natation pour les personnes handicapées dès l’âge de 13 ans. Elle est inscrite dans la classe B3 qui regroupe les athlètes ayant une vision comprise entre 5 % et 10 %, catégorie dans laquelle elle établit des records nationaux sur 50 m et 100 m nage libre. Dans cette classe, les entraîneurs ne sont pas autorisés à communiquer avec les sportifs pendant l’épreuve, ce qui la contraint à évaluer la position du bord de la piscine en comptant chacun des cycles qu’elle effectue dans l’eau.

À l’Université Simon Fraser, elle fait partie de l’équipe de natation, participant à une compétition universitaire contre des athlètes voyants.

Carla Qualtrough représente le Canada aux Jeux paralympiques à Séoul et à Barcelone. En 1988, en Corée, elle remporte la médaille de bronze lors du relais 4 × 100 m 4 nages, tandis qu’en 1992, en Espagne, elle décroche deux médailles de bronze supplémentaires lors des relais 4 × 100 m 4 nages et 4 × 100 m nage libre. Elle met également la main sur quatre médailles aux Championnats du monde.

Carrière juridique

De 1999 à 2001, Carla Qualtrough est conseillère juridique à la Commission canadienne des droits de la personne à Ottawa. Elle occupe un poste similaire, de 2005 à 2006, à la Commission des droits de la personne de la Colombie‑Britannique. Elle occupe également des fonctions d’arbitre auprès du Tribunal d’appel de la Commission des accidents de travail de la Colombie‑Britannique dont elle devient vice‑présidente. Elle préside, par ailleurs, le Conseil du ministre sur l’emploi et l’accessibilité de la Colombie‑Britannique, un lieu d’échange créé en vue d’améliorer l’accessibilité et l’emploi des personnes handicapées.

Administratrice sportive

Carla Qualtrough occupe divers postes de direction dans plusieurs organisations sportives. Entre 2002 et 2003, elle est conseillère principale auprès de Paul DeVillers, secrétaire d’État au Sport amateur du premier ministre Paul Martin. De 2006 à 2012, elle préside le Comité paralympique canadien, conduisant l’organisation lors des Jeux paralympiques d’hiver de 2010 organisés à Vancouver et dans la station de ski de Whistler, en Colombie‑Britannique.

Elle remplit également plusieurs fonctions à titre de bénévole, notamment des postes de direction au sein du Comité international paralympique. Lors des Jeux paralympiques d’été de 2012 à Londres, en Angleterre, elle est responsable juridique du Comité international paralympique et participe au comité juridique et éthique du groupe depuis 2002.

En 2013, Carla Qualtrough est élue vice‑présidente du Comité paralympique des Amériques. Elle est également membre du Comité des sports et de l’héritage des Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 qui se tiennent à Toronto. Elle siège au conseil d’administration du Centre canadien pour l’éthique dans le sport et préside le Centre de règlement des différends sportifs du Canada. Elle est nommée à six reprises, par l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique, dans la liste des femmes les plus influentes au Canada dans le sport.

Carrière politique

En 2014, Carla Qualtrough se présente, sans succès, pour occuper l’un des sept sièges de la Commission scolaire de Delta faisant l’objet d’une élection par l’ensemble des membres. L’année suivante, elle remporte la nouvelle circonscription de Delta aux élections fédérales de 2015 avec 27 355 voix, soit un peu plus de 49 %. Elle devance, de plus de 9 000 voix, Kerry‑Lynne Findlay, ministre du Cabinet conservateur et représentante de la circonscription de Delta‑Richmond East lors de la précédente législature. Cette victoire est la première du Parti libéral dans la région depuis les élections fédérales de 1968 et la « Trudeaumania » (voir Pierre Elliott Trudeau).

Ministre

Le 4 novembre 2015, le premier ministre Justin Trudeau nomme Carla Qualtrough ministre des Sports et des Personnes handicapées. La ministre débutante se voit confier la création d’une stratégie nationale en matière de traitement des commotions cérébrales. Dans ce cadre, une série de lignes directrices, visant à garantir que les athlètes blessés reçoivent les soins appropriés, sont publiées en 2017.

Carla Qualtrough tient également des consultations publiques sur une législation qui rendrait l’accessibilité obligatoire dans toutes les entreprises et dans toutes les institutions de compétence fédérale, notamment dans les banques, dans les sociétés de télécommunication et dans les transports interprovinciaux. La ministre déclare qu’une plus grande accessibilité contribuerait à résoudre les problèmes persistants de chômage parmi les personnes handicapées au Canada. Le 4 octobre 2017, elle devient, à l’occasion d’un remaniement du Cabinet, ministre des Services publics et des Approvisionnements. En 2018, son ministère est élargi pour inclure l’accessibilité.

En 2018, Carla Qualtrough présente le projet de loi C‑81 sous le titre Loi canadienne sur l’accessibilité. Le 19 septembre 2018, elle déclare à la Chambre des communes : « La façon dont nous avons traité les Canadiens handicapés par le passé n’est pas glorieuse. C’est une histoire marquée par l’institutionnalisation, la stérilisation et l’isolement social. » Le projet de loi est adopté à l’unanimité par la Chambre des communes le 27 novembre 2018 et fait l’objet d’un examen du Sénat jusqu’au début de 2019. Les organismes représentant les personnes handicapées au Canada exigent, depuis longtemps, que le gouvernement fédéral adopte une législation en la matière. Toutefois plusieurs d’entre eux disent craindre que le projet de loi ne soit pas libellé de façon suffisamment contraignante (voir Mouvement des droits des personnes handicapées au Canada).

En tant que ministre des Services publics et des Approvisionnements, il incombe également à Carla Qualtrough de moderniser les pratiques d’achats publics, d’améliorer les systèmes d’information gouvernementaux et de renouveler les flottes utilisées par la Marine royale canadienne et par la Garde côtière canadienne. Elle est aussi chargée de rédiger une nouvelle vision pour une Société canadienne des postes rentable. Parmi les sujets les plus urgents de son portefeuille, on trouve les problèmes rencontrés par le système de traitement de la paie Phoenix.

Carla Qualtrough

La ministre fédérale des Services publics, des Approvisionnements et de l’Accessibilité, Carla Qualtrough, et la ministre de la Colombie‑Britannique, Claire Trevena, annoncent l’approbation du financement de la voie réservée aux autobus en direction sud sur la route 1 et la rue Douglas. Photo prise le 6 mars 2019.

(avec la permission de la Province de la Colombie-Britannique)

Vie personnelle

En 2008, Carla Qualtrough épouse Eron Main et devient la belle‑mère de ses deux enfants, Isaac et Susan. Le couple a deux autres enfants, Jessica et Matthew. Eron Main est directeur général de la Fédération internationale de rugby en fauteuil roulant.

Prix et distinctions

  • Temple de la renommée paralympique canadien, bâtisseuse (2017)
  • Médaille du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II (2012)

Liens externes