Carleton, Thomas

Thomas Carleton, officier britannique, lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick (Irlande, v. 1735 -- Ramsgate, Angl., 2 févr. 1817), frère de Guy CARLETON, baron Dorchester.

Carleton, Thomas

Thomas Carleton, officier britannique, lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick (Irlande, v. 1735 -- Ramsgate, Angl., 2 févr. 1817), frère de Guy CARLETON, baron Dorchester. Après son service militaire en Europe et en Amérique, Carleton est nommé premier lieutenant-gouverneur de la nouvelle colonie du Nouveau-Brunswick le 28 juillet 1784. Il occupe ce poste jusqu'à sa mort en 1817, bien qu'il réside en Angleterre à partir de 1803. Vu ses ascendances anglo-irlandaises et ses antécédents militaires, il sympathise avec les aspirations de l'élite LOYALISTE. De ce fait, durant ses premières décennies d'existence, le destin du Nouveau-Brunswick est dicté par Carleton et les chefs loyalistes, les décisions quant aux investissements, aux nominations, aux affaires religieuses, aux structures politiques, à l'éducation et même à l'économie étant fondées sur cette alliance.

Carleton espère au début que son affectation au Nouveau-Brunswick lui vaudra par la suite un commandement militaire de plus haut niveau. Frustré dans ses ambitions, déçu par le développement laborieux de la colonie et lassé des manoeuvres d'un parti qui revendique de plus en plus de pouvoirs pour l'Assemblée depuis 1795, Carleton se désintéresse de sa tâche. Il prend congé en 1803, congé qui se révèle définitif. Après 1807, il est peu probable que Carleton ait joué un rôle quelconque dans les affaires du Nouveau-Brunswick, et rien n'indique qu'il ait eu l'intention de revenir s'établir à nouveau dans la province.

Au cours de son existence, Carleton a essuyé de nombreuses critiques, et les observateurs contemporains ne l'ont pas ménagé, mais il mérite de figurer parmi les fondateurs du Nouveau-Brunswick.