Caron, Louis

Louis Caron, journaliste et écrivain (Sorel, Qc, 21 juill. 1942). Il abandonne ses études classiques et exerce plusieurs métiers avant de devenir journaliste de 1960 à 1976 à la Société Radio-Canada, au Le Nouvelliste de Trois-Rivières et au gouvernement du Québec.
Louis Caron, journaliste et écrivain (Sorel, Qc, 21 juill. 1942). Il abandonne ses études classiques et exerce plusieurs métiers avant de devenir journaliste de 1960 à 1976 à la Société Radio-Canada, au Le Nouvelliste de Trois-Rivières et au gouvernement du Québec.


Caron, Louis

Louis Caron, journaliste et écrivain (Sorel, Qc, 21 juill. 1942). Il abandonne ses études classiques et exerce plusieurs métiers avant de devenir journaliste de 1960 à 1976 à la Société Radio-Canada, au Le Nouvelliste de Trois-Rivières et au gouvernement du Québec. Par la suite, il se consacre entièrement à l'écriture. Après ses premières oeuvres, L'Illusionniste et Le Guetteur (1978), paraissent quatre romans, L'Emmitouflé, (1977), Prix Hermès et Prix France-Canada, Le Bonhomme sept-heures, les deux premiers volumes des Fils de la Liberté, Le Canard de bois (1981), Prix France-Québec, produit en feuilleton télévisé, et La Corne de brume (1982).

De manière générale, le romancier emprunte ses sujets à l'histoire, mais sans véritablement écrire ce qu'il est convenu d'appeler des romans historiques : la conscription de 1917 (L'Emmitouflé), le tremblement de terre de 1955 à Nicolet (Le Bonhomme sept-heures), les rébellions de 1837-1838 (Le Canard de bois, La Corne de brume), l'odyssée du découvreur du Canada (Le Vrai voyage de Jacques Cartier, 1984). La qualité première de Caron est d'abord d'être un conteur au style coloré et vif (Les Chemins du Nord, 1995). En 1986, il a été le coscénariste, avec le journaliste Réjean Tremblay, de la télésérie Lance et compte.