Musique à la CBC

La Canadian Broadcasting Corporation (CBC) est un système national de radiodiffusion de propriété publique créé comme société d’État en 1936.

Alexander Brott
Brott est réputé pour ses qualités de musicien, son flair artistique et sa programmation novatrice (avec la permission de Travaux publics et services gouvernementaux Canada).
Stroumboulopoulos, George

La Canadian Broadcasting Corporation (CBC) est un système national de radiodiffusion de propriété publique créé comme société d’État en 1936. Au fil des années, la programmation musicale de la CBC a réussi à faire le pont entre les communautés musicales urbaines et rurales, créant des opportunités d’emploi pour les musiciens, commandant des compositions canadiennes et offrant de l’exposition à un large éventail de groupes et de genres musicaux. Que ce soit en tant que diffuseur de performances, employeur, parrain ou découvreur de talent, aucune autre organisation n’a joué un rôle si important dans la promotion des activités culturelles canadiennes au travers de la musique.

Aperçu

La fonction principale de la CBC, tel que décrété dans la Loi sur la radiodiffusion de 1936, est de fournir un service public qui servirait à « protéger, enrichir et renforcer le tissu social, économique, culturel et politique du Canada ». La CBC assume des rôles variés dans le développement, la promotion et la propagation du paysage musical canadien au travers de différentes émissions de radio et de télévision, d’enregistrements, de compétitions et d’autres initiatives.

Dans les années 1970 et 1980, l’emphase passe de la transmission d’enregistrements en studio à la diffusion de performances publiques par des groupes comme l’Orchestre symphonique de Toronto et l’Orchestre symphonique de Montréal, ainsi que des événements organisés par la CBC, tels que des festivals indépendants et des récitals. D’autre courants importants ayant eu une influence importante sur les opérations de la CBC incluent les avancements dans la technologie de radiodiffusion, l’augmentation de la diversité dans la population canadienne et la baisse de financement de la part du gouvernement.

En réponse à ces courants, la programmation de la CBC subit des changement qui font souvent face à une forte opposition. Vers la moitié des années 1980, le gouvernement fédéral commence à effectuer des coupures substantielles dans le budget de la CBC, ce qui mène à l’amalgamation des départements de radio, des coupures de postes, et dans les années 1990, une baisse importante dans la programmation régionale en faveur de diffusions nationales.

Dans la Loi sur la radiodiffusion de 1991, le mandat de la CBC est modifié afin de « fournir des services de radio et de télévision incorporant un large éventail de programmation qui informe, éclaire et divertit ». Depuis son entrée dans l’ère numérique vers la moitié des années 1990, les services de la CBC prennent de l’expansion et incluent désormais : trois stations de radio (CBC Radio One, 2 et 3), de la télévision, des services internet et satellite, la radiodiffusion en anglais, français, dans huit langues autochtones et la diffusion dans sept langues dans son réseau mondial, Radio Canada International (RCI).

Plus de changements à la programmation commencent entre 1997 et 2000, lorsque la CBC devient investie de façon croissante dans la promotion de la musique populaire grâce à des initiatives comme CBC Radio 3, un réseau orienté vers la jeunesse et qui fait la promotion des artistes canadiens indépendants avec de l’audio, des vidéos et les réseaux sociaux. Dans cet esprit de mandat en mutation, la CBC effectue des changements majeurs à sa programmation radio, incluant des coupures aux programmes de musique classique, l’annulation des compétitions de performances et de composition, et la dissolution du CBC Radio Orchestra, vieux de 70 ans. Malgré ces changements, la CBC continue d’être le principal fournisseur de musique et de performances canadiennes.

Programmation orchestrale

Formé en 1938 et dissolu en 2008, le CBC Radio Orchestrade Vancouver est l’orchestre de radio ayant existé le plus longtemps au Canada. Au moment de sa disparition, il est le dernier orchestre de radio en Amérique de Nord. Il a joué des centaines de créations d’oeuvres par des douzaines de compositeurs canadiens, incluant John Beckwith, Malcolm Forsyth, R. Murray Schafer et Norman Symonds. L’orchestre a gagné des prix Juno et Grammy et est l’un des orchestre ayant fait le plus d’enregistrements en Amérique du Nord.

The Choristers, une chorale de chambre basée à Winnipeg, commence la diffusion d’une émission nationale éponyme sur les ondes de la radio CBC en 1942, et mettant en vedette des chanteurs tels que Gladys Whitehead, May Lawson, Reginald Hugo et Lorne Betts. En 1952, le format de l’émission est modifié afin de ne comporter que de la musique d’église, et le nom en est changé pour Sunday Chorale. Le groupe se sépare lorsque l’émission est annulée en 1974.

Le CBC Winnipeg Orchestra, dirigé au fil des ans par Eric Wild, Arthur Polson et Boris Brott, joue des standards classiques légers et est diffusé à la radio de CBC en séries régulières de 13 ou 26 semaines de 1947 à 1984. La CBC Opera Company est fondée en 1948 afin de jouer pour la série radiophonique CBC Wednesday Night, qui dure jusqu’en 1963. On y diffuse des opéras populaires et des chanteurs acclamés tels que Mary Morrison, Jon Vickers et Jan Rubeš, et est un produit et géré par Terence Gibbs et le chef d’orchestre Nicholas Goldschmidt.

The Little Symphonies/Les Petites Symphonies est une série de diffusée de CBC Montréal et qui met en vedette la musique jouée par l’orchestre classique The Little Symphonies. Fondée en 1948 par Roland Leduc, qui en est demeuré le chef d’orchestre régulier de jusqu’à sa fin en 1965, l’émission hebdomadaire d’une demie-heure n’est originalement diffusée que sur le réseau francophone, puis en anglais, et pour quelques années sur le réseau MBS aux États-Unis.

Formé à Toronto en 1952 et actif à la radio jusqu’en 1964, le CBC Symphony Orchestra est un orchestre radiophonique composé majoritairement de musiciens de l’Orchestre symphonique de Toronto. Il joue sous la direction du directeur musical Geoffrey Waddingtonet des producteurs Terence Gibbs, Carl Little et Keith MacMillian.

Le CBC Québec Chamber Orchestra est fondé dans la ville de Québec pour servir d’orchestre régulier pour la série de concerts de la CBC French FM intitulée Les Petits Concerts, qui se termine en 1988. L’orchestre est dirigé, au fil des ans, par les chefs d’orchestre Sylvio Laccharité, Edwin Belanger et Alexander Brott, entre autres.

Enregistrements

Débutant en 1945, les enregistrements de la CBC sont publiés par CBC International Services (CBC-IS), qui lance aussi un service de transcription de musique en 1947. En 1966, CBC-IS est divisé en deux étiquettes, responsables de deux différentes catégories de musique : CBC-SM (musique sérieuse); et CBC-LM (musique légère). CBC-SM se spécialise dans les orchestres, ensembles et musique de chambre (ex. Orchestre symphonique de Toronto, Hamilton Philharmonic, Jon Vickers), alors que CBC-LM se dévoue au jazz, au pop et à la musique folk (e.g., Peter Appleyard, Guido Basso, The Travellers). CBC-IS est renommé Radio Canada International (RCI) en 1972. CBC Enterprises travaille à commercialiser les enregistrements de la CBC de 1982 à 1991 avant d’être réincorporé en tant que CBC Records.

Compétitions

Commençant vers la fin des années 1940, la CBC programme plusieurs différentes compétitions de talent afin d’identifier, supporter et promouvoir les chanteurs, musiciens et compositeurs canadiens. Les premières émissions de compétition incluent Nos futures étoiles (1947–55), Opportunity Knocks (1947–57) et Singing Stars of Tomorrow (1953–56).

Vers la fin des années 1950, CBC Radio élargit son champ d’action en parrainant des compétitions pour fournir du développement de carrière grâce à des prix en argent et des opportunités de diffusion, de performances et d’enregistrement, tenant les CBC radio competitions nationales pour les jeunes artistes (1959–2008) et les chorales amatrices (1976–2008), ainsi que les compétitions de compositionpour les auteurs et les compositeurs.

Structure de diffusion radiophonique

En 1974, CBC lance La chaîne culturelle, qui se dévoue uniquement à la musique, les arts et la programmation culturelle. La chaîne culturelle est l’équivalent francophone du réseau FM English de la CBC qui, en 1975, est rebaptisé CBC Stereo pour le distinguer de CBC Radio, le réseau AM du diffuseur. CBC Radio inclut un peu de programmation dédiée aux arts et à la culture me se spécialise plutôt dans les nouvelles, affaires publiques, divertissement léger et programmes d’intérêt régional, tandis que CBC Stereo se dévoue majoritairement à la musique, les arts et la programmation culturelle

De par le milieu des années 1990, la plupart des stations régionales AM ont bougé vers le FM, et en 1997, CBC Radio est rebaptisée CBC Radio One, CBC Stereo devient CBC Radio Two (CBC Radio 2 depuis 2007), et Radio-Canada devient Première Chaîne. Radio 3 est lancée comme station de radio internet en 2000 avec un accent sur la musique indépendante et alternative axée sur les jeunes et est renommée CBC Radio 3 en 2003. Elle est ensuite relancée comme poste sur la radio satellite Sirius en 2005. En 2004, La chaîne culturelle est rebaptisée Espace musique, et la programmation d’art et culture est bougée sur Première Chaîne afin de lui permettre un accent exclusivement musical. Espace Musique et Première Chaîne sont renommées Ici Musique et Ici Radio-Canada Première en 2013.

Programmation radiophonique

En plus des programmes orchestraux mentionnés ci-haut, la diffusion radiophonique de CBC offre un éventail de programmation musicale au fil des ans. Dès 1941, la CBC a établi un réseau efficace d’émissions musicales éducatives, offrant de la programmation d’éducation musicale et d’appréciation musicale à travers le pays. De plus, la programmation de musique/variétés à l’heure du dîner The Happy Gang (1937–59) mets en vedette des musiciens tels que Bobby Gimby, Cliff McKay, Jimmy Namaro et Bert Niosi. The Happy Gang entreprend une tournée au Canada en 1947 et en 1951 et se réunit pour deux concerts populaires au CNE en 1975 avant de faire une autre tournée au Canada en 1978. Une version française de The Happy Gang, Les Joyeux Troubadours (1941–77) est diffusée à partir de Montréal et devient l’émission du genre à durer le plus longtemps au pays. À Propos (1988–), qui est diffusée sur CBC Radio One et 2, présente de la musique en langue française à un auditoire anglophone.

Gilmour's Albums, une émission hebdomadaire d’une heure animée par le critique musical Clyde Gilmour, est l’émission musicale ayant eu la plus longue durée de vie de l’histoire de CBC (1956–97) et est aussi l’émission musicale la mieux cotée du réseau. Elle est diffusée 52 semaines par année sans vacances ou reprises, et maintient un auditoire d’approximativement 500 000 personnes. Gilmour's Albums est le modèle pour Finkleman’s 45s (1985–2005), animée par Danny Finkleman (frère de Ken Finkeman) et diffusée les samedis soirs de 20 à 22 heures. Elle est suivie en 2005 par Vinyl Tap, animée par Randy Bachman de The Guess Who et Bachman-Turner Overdrive, et diffusées sur CBC Radio One et CBC Radio 2.

En 1997, Night Lines (1984–97), qui profile la musique indépendante et alternative est combinée avec le magazine culturel de musique pop Realtime (1994–97) afin de créer RadioSonic (1997–2003), qui met en vedette la musique indépendante rock et alternative. L’émission nocturne de longue durée Brave New Waves (1984–2007) met aussi l’accent sur la musique alternative et indépendante, tout comme The Strombo Show, de George Stroumboulopoulos, que CBC Radio 2 acquiert de Corus Radio Network en 2009.

Tel que mentionné, la programmation de CBC Radio 2 subit une restructuration majeure en 2008, résultant en une emphase moindre sur la musique classique. Les émissions annulées sont : l’émission de conduite d’après-midi DiscDrive (1985–2008), qui mettait en vedette un mélange de musique classique, de bluegrass et de jazz ; l’émission de demandes spéciales de musique classique Here’s to You ; l’émission matinale de musique classique en semaine Music and Company ; l’émission d’après-midi de semaine Studio Sparks, qui met l’accent sur la musique classique, jazz et du monde ainsi que des entrevues avec des artistes ; et l’émission de musique classique légère Northern Lights. Tempo, qui joue tous les matins de la semaine jusqu’au début de l’après-midi est lancée en 2008 en temps que source principale de musique classique sur CBC Radio 2.

Programmation télévisuelle

La programmation musicale de la télévision de CBC inclut un large éventail de genres, du folk et du country au classique et au pop. La première série régulière de tout genre du diffuseur est l’émission de musique/variétés The Big Revue (1952–53), réalisée par Norman Jewison. Le premier épisode de la série est le premier jamais diffusé à la télévision au Canada anglais et comprend une performance du pianiste Glenn Gould.

L’émission d’opéra L'Heure du concert/The Concert Hour (1954–66) est dévouée aux performances d’opéras, opérettes et ballets, ainsi qu’aux oeuvres symphoniques et concertos. L’émission de musique/variétés Country Hoedown (1956–65), Don Messer’s Jubilee (1957–69) (voir Don Messer) et The Tommy Hunter Show (1965–92) (voir Tommy Hunter) sont des plateformes populaires et de longue durée pour la musiquefolk, country et old-time; alors que The Irish Rovers (1971–78) (voir Irish Rovers) et Rita and Friends (1997–99) (voir Rita MacNeil) mettent la musique celtique, folk et pop à l’honneur.

L’émission de musique pop contemporaine Singalong Jubilee (1961–74) aide à lancer la carrière de Catherine McKinnon, Ken Tobias et Anne Murray. Music Hop (1963–67), animée par Alex Trebek, et Let’s Go (1964-65; 1967-68) satisfont les goûts de la jeunesse des années 1960 ; cette dernière étant la première émission à tourner l’attention de la nation vers des artistes tels que The Collectors (voir Chilliwack), The Guess Who et Terry Jacks. Good Rockin’ Tonite (1980–93) et Video Hits (1984–93) présentent des vidéoclips et des entrevues avec des groupes de musique rock et pop. CBC TV diffuse aussi fréquemment des émissions spéciales de musique pour le temps des fêtes et revient à ses racines de compétition de talents musicaux avec l’émission de télé-réalité Cover Me Canada (2011).

Travail d’archivage

Les nombreuses et importantes bibliothèques de musique et de disques de la CBC's ainsi que ses archives d’émissions sont traitées sous les rubriques Bibliothèques et Archives. Parmi les bibliothécaires, on retrouve Perry W. Teale et Caroline Grant à Halifax ; Michelle Bachand, Marie Bourbeau, Claude Gagnon, André R. Martin, Térèse Rochette et Conrad Sabourin à Montréal ; Sabourin et Jeannette Trépanier à Ottawa ; Helmut Kallmann, Pat Kellogg, Edgar Knapp, John Lawrence et Erland Misener à Toronto ; Laurie E. Thompson et Mary Worobec à Winnipeg ; et Ruth Levy et Judy Knox à Vancouver.

Ressources additionnelles

Pour les dirigeants de la CBC en lien avec la musique, voir: Louis Applebaum; Jean-Marie Beaudet;Hugh Davidson; Ira Dilworth; J.-J. Gagnier; Denis Regnaud; John P.L. Roberts; Roy Royal; Robert Sunter; Jean Vallerand.

Pour les producteurs, compositeurs et artistes importants de la CBC, voir: John Adaskin, Jeffrey Anderson, Pierre Beaudet, Norma Beecroft, Françoys Bernier, Jacques Boucher, Pierre Boutet, Norman Campbell, Albert Chamberland, Gabriel Charpentier, Robert Chesterman, Paul-Émile Corbeil, Paul Crawford, Georges Dufresne, Srul Irving Glick, Denis Harbour, Gary J. Hayes, Benjamin Horch, Margaret Ann Ireland, David Jaeger, Franz Kraemer, Larry Lake, Gérard Lamarche, Jean-Yves Landry, Carl Little, Keith MacMillan, Pierre Mercure, Pierre Morin, Pat Patterson, R.-O. Pelletier, Eudore Piché, Gilles Potvin, John Reeves, Paul Roussel, Peter Symcox, George Fiala, Dirk Keetbaas; Robert Turner.

Voir aussi: Canadian Broadcasting Corporation; Music Broadcasting; Broadcasting; Governments and Music.

Une version de cet article est parue originalement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.


Liens externes