Centre culturel noir de la Nouvelle-Écosse

Situé à Cherry Brook, à proximité de Dartmouth (municipalité régionale d’Halifax), le Centre culturel noir de la Nouvelle-Écosse (Black Cultural Centre for Nova Scotia) est ouvert au public depuis 1983. Il est administré par la Black Cultural Society, elle-même créée en 1977. Le Centre est à la fois un musée et un lieu de rassemblement permettant de découvrir et d’explorer l’histoire et le patrimoine des communautés noires de la Nouvelle-Écosse.

Néo-écossais noirs
Probablement la plus ancienne image représentant un néo-écossais noir, cette aquarelle a été peinte en 1788.
Après la guerre de 1812, plus de 500 noirs s'installèrent à Hammonds Plains. Ce tableau montre une famille noire vivant le long de Hammonds Plains Road, le Bedford Basin est à l'arrière-plan (aquarelle de Robert Petley, 1835; avec la permission de Bibliothèque et Archives Canada/C-115424).
Les Marrons de la Nouvelle-Écosse
Leonard Parkinson, capitaine des Marrons de la Jamaïque.
Fortune, Rose
Rose Fortune, entrepreneure et loyaliste noire (avec la permission du Nova Scotia Museum).

Fondation

Défenseur des intérêts de la communauté noire néo-écossaise, le Dr William Pearly Oliver avait préconisé, en 1945, lorsqu’il était pasteur de l’église baptiste africaine de Cornwallis Street, la formation d’une association, la Nova Scotia Association for the Advancement of Coloured People. Celle-ci avait pour but la lutte contre la discrimination dans le domaine de l’emploi, de l’éducation et de l’habitation. Il croyait fermement que la discrimination serait éradiquée si la communauté noire encourageait ses membres et ses enfants à poursuivre l’éducation et l’acquisition d’aptitudes qui favoriseraient leur intégration au sein de la société canadienne.

Née de sa vision d’un centre éducatif et culturel qui répondrait aux besoins et aux aspirations des communautés noires de la Nouvelle-Écosse, l’idée d’un centre culturel est lancée par le Dr Oliver en 1972. Le 24 avril 1982 a eu lieu la cérémonie de la première pelletée de terre et 17 mois plus tard, le 17 septembre 1983, le Centre ouvre ses portes. De bien des façons, cette inauguration marque la fin d’un long parcours et le début d’un autre tout aussi long.

La Society for the Protection and Preservation of Black Culture in Nova Scotia (plus communément appelée la Black Cultural Society) a été constituée en organisme à but non lucratif en 1977. Elle comprend un conseil d’administration formé de 10 administrateurs œuvrant dans divers secteurs et représentant les différentes communautés noires de la Nouvelle-Écosse qui, au recensement de 2011, atteignent une population de 20 790 dans la province.

Objectifs et programmation

Le Centre accueille les visiteurs qui souhaitent en apprendre davantage sur l’établissement de milliers de personnes d’origine africaine en Nouvelle-Écosse. Il a pour objectif de protéger, de préserver et de promouvoir l’histoire et la culture des Néo-Écossais d’ascendance africaine. Une librairie, un auditorium et des salles d’exposition permettent d’explorer ce riche patrimoine et de retracer l’histoire de la présence des Noirs dans cette province où réside la plus importante communauté noire au Canada. Les thèmes abordés sont la vie communautaire, la vie religieuse, le service militaire et l’immigration. L’histoire de l’esclavage, des migrations des Loyalistes noirs en 1782, des réfugiés noirs de la guerre de 1812, des Marrons de la Jamaïque et des Antillais ainsi que la commémoration du 2e Bataillon de construction (le premier et l’unique bataillon composé exclusivement de Noirs de l’histoire militaire canadienne) sont tout particulièrement à l’honneur.

Coloured Hockey League, Nova Scotia (1895-1925)
2e Bataillon de construction
Soldats du 2e Bataillon de construction
Famille dans sa salle de séjour à Africville, 1965.
Image\u00a0: Bob Brooks/Nova Scotia Archives/1989\u2011468, volume\u00a016/négatif\u00a01, image\u00a011.

Activités

Le Centre explore cette histoire du peuplement noir de la province à travers la présentation des objets, de cartes et de photographies. Une exposition propose également de découvrir le parcours de personnalités, telles que Viola Desmond ou William Hall, ayant contribué de manière significative à l’histoire de la province.

Viola Desmond
Photo prise vers 1935.
Hall, William
Né à Horton Bluff, en Nouvelle-Écosse, Hall a reçu la Croix de Victoria (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada).

De nombreux événements se tiennent au Centre, notamment des spectacles de musique, des pièces de théâtre, des concerts et des activités pédagogiques sous forme d’ateliers, de conférences et de visites guidées. La Dr. William P. Oliver Night of Honour est tenue chaque année en l’honneur du fondateur et pour octroyer des prix d’honneur aux personnes qui se sont distinguées par leur leadership au sein de leurs communautés. Les programmes offerts par le Black Cultural Centre dépassent le cadre physique du centre et s'étendent à la vaste communauté néo-écossaise – un rayonnement soutenu par des événements culturels présentés à l’échelle de la province et parrainés en partie par divers organismes, notamment le gouvernement provincial, la Gendarmerie royale du Canada (GRC), le conseil scolaire et autres.


Liens externes