Chamberland, Paul

Paul Chamberland, poète (Longueuil, Qc, 16 mai 1939). Chamberland est l'un des poètes québécois les plus iconoclastes des années 60 et l'un des essayistes les plus novateurs des années 70.

Chamberland, Paul

Paul Chamberland, poète (Longueuil, Qc, 16 mai 1939). Chamberland est l'un des poètes québécois les plus iconoclastes des années 60 et l'un des essayistes les plus novateurs des années 70. Ses premiers recueils de poésie, Genèses (1962), Le Pays (1963, en collaboration), Terre Québec (1964), L'Afficheur hurle (1965) et L'Inavouable (1968) sont l'écho d'un « besoin sauvage de libération ». Après 1968, il rejette la politique « unidimensionnelle », et en tant que prophète et mystique il annonce l'arrivée du « Royaume » et nomme les « Agents du futur » : les Hommenfandieux et Essaimour. Certains des ses livres sont écrits sous forme de manifestes, comme Éclats de la pierre noire d'où rejaillit ma vie (1972) et Demain les dieux naîtront (1974). Il est écrivain-animateur à la « Fabrike d'ékriture » et collabore aux revues Mainmise et Hobo-Québec.

Les livres de Chamberland publiés dans les années 80 poursuivent cette exploration du « délire résolument lucide » de ses oeuvres précédentes : Terre souveraine (1980), Le Courage de la poésie (1981), L'Enfant doré (1981) et Émergence de l'adultenfant (1981), Aléatoire instantané et Midsummer 82 (1983), Le Multiple événement terrestre: Géogrammes I, 1979-1985 (1991), L'Assaut contre les vivants, Géogrammes II, 1986-1991 (1994), Dans la proximité des choses (1996), Le Froid coupant du dehors, 1992-1996 (1997). Signalons que Un Parti pris anthropologique (1983) est un recueil de l'oeuvre de Chamberland publié dans la revue Parti Pris. Enfin, il est l'auteur de plusieurs essais: Le Recommencement du monde (1983), L'Inceste et le génocide, Ouverture pour un livre de morale (1985), Un livre de morale, Essais sur le nihilisme contemporain (1989).