Champlain, mer

La mer Champlain est une nappe d'eau saumâtre qui occupait les terres basses entre Québec et Cornwall, Ontario et remontait la vallée de l'Outaouais au cours de la période tardiglaciaire (voir GLACIATION). Le nom a été utilisé pour la première fois par le géologue américain C.H. Hitchcock en 1906.

Champlain, mer

La mer Champlain est une nappe d'eau saumâtre qui occupait les terres basses entre Québec et Cornwall, Ontario et remontait la vallée de l'Outaouais au cours de la période tardiglaciaire (voir GLACIATION). Le nom a été utilisé pour la première fois par le géologue américain C.H. Hitchcock en 1906. La crue relative du niveau de la mer il y a environ 12 800 ans avait été provoquée tant par l'affaissement des terres sous le poids des glaces de l'ère glaciaire que par l'élévation du niveau de l'eau causée par la fonte progressive du glacier.

La mer Champlain était initialement froide, mais des études de sa faune invertébrée révèlent que sa température s'est élevée. Sa profondeur maximale au centre du bassin a dû atteindre environ 200 m. La mer est demeurée en place quelque 2000 ans; puis, il y a environ 9800 ans, l'eau est devenue trop douce pour abriter des organismes marins. Les sédiments les plus abondants déposés par la mer, les argiles à Leda, sont essentiellement de la « farine » glaciaire incorporée à des glaces de glacier. Leur structure minéralogique correspond principalement à la composition des roches précambriennes desquelles elles proviennent, c'est-à-dire qu'elles renferment du quartz, des amphiboles et des pyroxènes (voir RÉGIONS GÉOLOGIQUES). De nombreux glissements de terrains et coulées de terres sont survenus dans les argiles, causant parfois des pertes de vie et des dégâts matériels considérables. Lorsque les argiles sont perturbées, elles deviennent fluides; par conséquent, des glissements de terrain se produisent lorsqu'une berge est sapée par l'érosion ou surchargée du poids d'un nouveau bâtiment ou lorsque les argiles sont soumises à des perturbations qui détruisent leur structure interne.

La région de la mer Champlain est graduellement devenue un environnement d'érosion. Lorsque ses argiles marines sont adéquatement drainées, elles représentent les meilleures terres agricoles du Québec.


Liens externes