Charbonneau, Jean-Noël

Jean-Noël Charbonneau. Professeur, chef de choeur, grégorianiste (Montréal, 5 juin1875 - 26 janvier 1945). D.Mus. (Montréal) 1932. Il fit ses études classiques à Sainte-Thérèse puis perfectionna ses connaissances musicales sous la direction de Guillaume Couture et d' Achille Fortier.
Jean-Noël Charbonneau. Professeur, chef de choeur, grégorianiste (Montréal, 5 juin1875 - 26 janvier 1945). D.Mus. (Montréal) 1932. Il fit ses études classiques à Sainte-Thérèse puis perfectionna ses connaissances musicales sous la direction de Guillaume Couture et d' Achille Fortier.


Charbonneau, Jean-Noël

Jean-Noël Charbonneau. Professeur, chef de choeur, grégorianiste (Montréal, 5 juin1875 - 26 janvier 1945). D.Mus. (Montréal) 1932. Il fit ses études classiques à Sainte-Thérèse puis perfectionna ses connaissances musicales sous la direction de Guillaume Couture et d' Achille Fortier. Il étudia également avec Arthur Letondal, Joseph-Daniel Dussault et Pascal Deremouchamps. En 1900, il prit la direction du choeur de l'église Saint-Charles, poste qu'il gardera 33 ans. En 1910, il entreprit un voyage d'études, travaillant avec René Moissenet à Dijon, ainsi qu'à l'Abbaye Saint-Anselme de Rome avec dom Lucien David. À Montréal (1915), il fonda la Schola cantorum et devint prés. du Cons. national; il le restera pendant sept ans, tout en cumulant (1917-22) les fonctions de dir. et prof. de cette dernière institution. Il organisa (1922) l'Institut musical du Canada, également à Montréal, lequel devint affilié à l'Université de Montréal en 1938. Il se rendit à Valleyfield en 1934 afin d'établir une école diocésaine de chant liturgique, la Schola Sainte-Cécile, et prendre la direction du choeur de la cathédrale. Vers la même époque, il organisa des cours d'été et des concours de chant grégorien. Il fut nommé prés. de la Commission diocésaine de musique sacrée de Montréal en 1942. Parmi ses oeuvres (toutes manuscrites), notons : Solfège des écoles (3 vol.); Traité d'harmonie; motets, faux-bourdons (psaumes, graduels et traits), cantates; nombre de conférences et sa thèse de doctorat, « L'Histoire musicale de l'Église ». Pédagogue distingué, il a oeuvré dans plusieurs domaines pour l'avancement des études musicales. Ses deux fils furent musiciens professionnels : Jean (1911 - 1955), m. c. à la cathédrale de Chatham, N.-B., remplaça son père à la maîtrise de Saint-Charles en 1933 et dirigea aussi le Choeur Lavallée-Smith à Montréal; Paul fit des études musicales à Montréal puis à Dijon où il mourut prématurément à l'âge de 25 ans.