Charbonneau, Robert

Robert Charbonneau, journaliste et écrivain (Montréal, 3 févr. 1911 -- Saint-Jovite, 26 juin 1967). Sous son impulsion, la littérature canadienne française et particulièrement le roman ont subi une véritable mutation.

Charbonneau, Robert

Robert Charbonneau, journaliste et écrivain (Montréal, 3 févr. 1911 -- Saint-Jovite, 26 juin 1967). Sous son impulsion, la littérature canadienne française et particulièrement le roman ont subi une véritable mutation. Il est considéré comme le chef de file de la génération des années 40 et de celle de l'après-guerre grâce à son oeuvre (en particulier ses romans, un essai littéraire et aussi ses nombreux articles) et à l'exercice de ses fonctions de directeur littéraire (La RELÈVE, puis de La Nouvelle Relève [1934-1948]; Éditions de l'Arbre [1940-1948]), de membre fondateur de l'Académie canadienne française et de président de la Société des écrivains canadiens (1966-1967). La littérature québécoise lui doit d'avoir rompu avec les conventions littéraires et les personnages idéalisés et typés ainsi qu'avec la littérature française.

Chez Charbonneau, l'esprit créateur va de pair avec l'esprit critique, et l'originalité de son talent est reconnue de son vivant. Il gagne le prix Athanase-David en 1942, le prix Duvernay en 1946 et la médaille Chauveau de la Société royale du Canada en 1965. Il a publié des essais, Connaissance du personnage (1944) et La France et nous (1947); des romans, Ils posséderont la terre (1941), Fontile (1945), Les Désirs et les jours (1948), Aucune créature (1961), Chronique de l'âge amer (1967); et un recueil de poésie, Petits poèmes retrouvés (1945).