Gadbois, Charles-Émile

Charles-Émile Gadbois. Éditeur, compositeur (Saint-Barnabé-Sud, près Saint-Hyacinthe, Québec, 1er juin 1906 - Montréal, 24 mai 1981). Il étudia le piano avec Télesphore Urbain, organiste à la cathédrale de Saint-Hyacinthe, le violon avec Maurice Onderet et la harpe avec Juliette Drouin.

Gadbois, Charles-Émile

Charles-Émile Gadbois. Éditeur, compositeur (Saint-Barnabé-Sud, près Saint-Hyacinthe, Québec, 1er juin 1906 - Montréal, 24 mai 1981). Il étudia le piano avec Télesphore Urbain, organiste à la cathédrale de Saint-Hyacinthe, le violon avec Maurice Onderet et la harpe avec Juliette Drouin. Il entra au séminaire et fut ordonné prêtre en 1930. Il débuta comme professeur et dirigea pendant cinq ans le corps de musique du séminaire de Saint-Hyacinthe. En 1937, à la faveur du Congrès de la langue française à Québec, il décida de colliger les plus belles chansons françaises et canadiennes et d'en faire la diffusion : la Bonne Chanson était née. Il se fit le promoteur infatigable de la chanson par l'organisation de festivals, de concours et de congrès dont les plus remarquables furent ceux du Forum de Montréal (1942), du Colisée de Québec (1943) et de Lewiston, Me (1944). Il est l'auteur de 60 chansons et d'une vingtaine d'arrangements divers. Il créa une revue mensuelle, Musique et musiciens (1952-54), en collaboration avec Conrad Letendre. Il reçut la Croix d'or de Saint-Jean-de-Latran en mai 1943 pour son dévouement à la cause de la Bonne Chanson. Ses archives sont conservées au séminaire de Saint-Hyacinthe. La Fondation Abbé-Charles-Émile-Gadbois, établie pour « perpétuer ce désir qu'il avait de faire aimer le chant à tous les paliers de la société », remettait ses premières bourses en 1988.


Lecture supplémentaire

  • 'Quinzième anniversaire de la Bonne Chanson,' Musique et Musiciens, vol 1, Feb 1953