Chiniquy, Charles-Paschal-Télesphore

Charles-Paschal-Télesphore Chiniquy, prêtre catholique, puis ministre du culte presbytérien (Kamouraska, Bas-Canada, 30 juill. 1809 -- Montréal, 16 janv. 1899).

Chiniquy, Charles-Paschal-Télesphore

Charles-Paschal-Télesphore Chiniquy, prêtre catholique, puis ministre du culte presbytérien (Kamouraska, Bas-Canada, 30 juill. 1809 -- Montréal, 16 janv. 1899). Il sillonne le Bas-Canada de 1839 à 1851 en prêchant la tempérance, et il obtient une telle renommée qu'on le surnomme « le père Matthew du Bas-Canada ». Il est toutefois si arrogant et si indiscipliné que Mgr Ignace BOURGET lui demande en 1851 de quitter le diocèse. Il s'établit dans la paroisse Sainte-Anne-de-Kankakee, en Illinois, où il est excommunié en 1856 par l'évêque de Chicago pour une grave infraction à la discipline ecclésiastique. Il entreprend une nouvelle carrière aux États-Unis, fondant d'abord l'Église chrétienne catholique avant de devenir ministre presbytérien.

À la suite de conflits avec le consistoire de Chicago, il demande en 1863 à être admis au synode de l'Église presbytérienne du Canada avec ses fidèles de Sainte-Anne, et sa demande est acceptée. Les évêques du Québec, que ses dons d'orateur et ses attaques incessantes et débridées contre l'Église catholique inquiètent, lui font une guerre sans merci. Pour les mêmes raisons, les protestants l'accueillent avec enthousiasme. Au cours de son ministère, il sillonne les États-Unis et visite l'Europe, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Un siècle après sa mort, sa carrière fait encore l'objet de vives controverses.