Chorale Bach de Montréal/Montreal Bach Choir

Chorale Bach de Montréal/Montreal Bach Choir. Ensemble de 35 voix fondé à Montréal en 1951 par Georges Little dans le but de présenter des oeuvres chorales a cappella ou avec accompagnement.
Chorale Bach de Montréal/Montreal Bach Choir. Ensemble de 35 voix fondé à Montréal en 1951 par Georges Little dans le but de présenter des oeuvres chorales a cappella ou avec accompagnement.


Chorale Bach de Montréal/Montreal Bach Choir

Chorale Bach de Montréal/Montreal Bach Choir. Ensemble de 35 voix fondé à Montréal en 1951 par Georges Little dans le but de présenter des oeuvres chorales a cappella ou avec accompagnement. Le choeur présente annuellement deux oeuvres de Bach dont la Passion selon saint Matthieu, la Passion selon saint Jean, l' Oratorio de Noël et la Messe en si mineur, mais il chante aussi d'autres compositions, de la Renaissance au XXe siècle, à la radio, à la télévision et en concert.

Au premier concert de la Chorale Bach, le 19 décembre 1951 à la salle de L'Ermitage, il offre l' Oratorio de Noël et la Cantate no 5 de Bach. Il présente ensuite régulièrement des concerts à la salle Redpath et à l'église unie Erskine and American, avec des membres permanents ou associés tels que Maureen Forrester, René Lacourse, Jan Simons, Marcelle Dumontet, Patricia Creighton, Claude Létourneau et Claire Grenon-Masella comme solistes. Parmi d'autres invités figurent Pierrette Alarie, Marguerite Lavergne, Robert Savoie et Léopold Simoneau.

En 1958, le choeur visite quatre pays d'Europe, chante pour des réseaux radiophoniques de la BBC, de Suisse et de France, se produit avec l'Orchestre Hart House à l'Exposition universelle de Bruxelles et, avec l'Orchestre national, au théâtre des Champs-Élysées à Paris. Elle fut la première chorale canadienne à se faire entendre au Festival d'Édimbourg (1958). La CBM effectue aussi des tournées dans l'ouest du Canada (1959, 1961) et au Japon (1961), chante avec le New York City Ballet et le Montreal Consort of Ancient Instruments et participe au film Musique de Montréal (Office national du film du Canada 1962). Son dernier concert met à l'affiche la Passion selon saint Jean de Bach le 6 avril 1966 à la salle Claude-Champagne de Montréal.

Au répertoire du Chorale de Bach de Montréal ont figuré des oeuvres de François Brassard, Gabriel Charpentier, Jean Coulthard, Robert Fleming et Michel Perrault. La CBM a aussi assuré la création de Proud Horses (1953) et Apocalypse (19 janvier 1959) de Violet Archer, du Psaume CL de Jean Papineau-Couture (1955), de la Cantate pour une joie de Pierre Mercure (1956), des Songs of Time (27 février 1957) et de Prophecy of Micah (5 février 1964) de Kelsey Jones, de Mobile, oeuvre commandée à Robert Turner (9 mars 1962) et de The Trumpets of Summer (29 novembre 1964) de John Beckwith.

Parmi les présidents du choeur, on retrouve Huntley Cameron (1954-63) et Leslie Hughes (1964).


Lecture supplémentaire

  • Lee, Betty. 'These amateurs impress the pros,' Toronto Globe Magazine, 21 Nov 1959

//