Chorale Bach-Elgar de Hamilton/Bach-Elgar Choir of Hamilton

La Chorale Bach-Elgar de Hamilton (BEC) est un grand chœur de concert formé en 1946 par la fusion de l’Elgar Choir (fondée en 1905) et de la Bach Choir (fondée en 1931). La BEC est actuellement dirigée par le directeur artistique Alexander Cann.

La Chorale Bach-Elgar de Hamilton (BEC) est un grand chœur de concert formé en 1946 par la fusion de l’Elgar Choir (fondée en 1905) et de la Bach Choir (fondée en 1931). La BEC est actuellement dirigée par le directeur artistique Alexander Cann.


Chorale Bach Elgar

La Chorale Bach-Elgar de Hamilton (BEC) est un grand chœur de concert formé en 1946 par la fusion de l’Elgar Choir (fondé en 1905) et du Bach Choir (fondé en 1931), La BEC est actuellement dirigée par le directeur artistique Alexander Cann.

(avec la permission de la Chorale Bach Elgar)


Origines

La Chorale Bach-Elgar est formée en 1946 par la fusion de l’Elgar Choir et de la Bach Choir. L’Elgar Choir est fondée par Bruce Carey , qui en dirige le premier concert en 1905, avant d’être remplacé à tour de rôle par G. Roy Fenwick W. H. Hewlett  et Edward Stewart. La Chorale ne présente aucun concert en 1918 et en 1919. (Voir Première Guerre mondiale; La grippe espagnole de 1918 au Canada.) La Bach Choir est formée en 1931 par Graham Godfrey. Les deux chœurs cessent d’exister pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Chorale Elgar

Couverture du programme, premier concert de la Chorale Elgar (1905).

(photo de Tabitha Marshall)


Chefs de chœur

À son premier concert (1947), la Chorale Bach-Elgar présente Le Messie de Haendel sous la direction de Charles Peaker  à l’église unie Centenary de Hamilton. Elle est ensuite dirigée par Cyril Hampshire (1948-1955), John Sidgwick (1955-1960), Frank Thorolfson (1960-1962), Charles Wilson (1962-1974), Donald Kendrick (1974-1978, 1981-1983), Philip David Morehead (1978-1980), Denise Narcisse-Mair (1980-1981), Gerald Fagan (1983-1984), Wayne Strongman (1984-1997), Philip Joseph Sarabura (1998-2000), Ian Sadler (2000-2005) et Howard Dyck (2006-2010). Depuis 2010, c’est Alexander Cann qui en est le directeur artistique.

Chorale Bach-Elgar

Couverture du programme pour la représentation du Messie de Handel par la Chorale Bach-Elgar en 1954.

(photo de Tabitha Marshall)


Séries de concerts

La Chorale Bach-Elgar présente une série annuelle de trois à quatre concerts offerts par abonnement, d’abord à l’église unie Centenary (à partir de 1947), puis à l’église centrale presbytérienne (années 1960), à la cathédrale Christ Church (années 1970-1980) et à l’église unie Melrose (depuis les années 1990). Pendant de nombreuses années, les Bach Elgar Chamber Singers (ensemble auxiliaire de 36 voix fondé par Charles Wilson, en 1969) et le Bach Elgar Children’s Chorus (formé en 1981) présentent une série de petits concerts et des représentations à Hamilton et dans le sud de l’Ontario.

Répertoire et représentations

En 1910, la Chorale Elgar d’origine, avec l’Orchestre symphonique de Toronto, se fait connaître à l’échelle nationale pour ce qu’on considère comme la première canadienne du Requiem de Verdi. La Chorale Bach-Elgar continue de se spécialiser dans des œuvres religieuses et des oratorios d’envergure et interprète, avec l’Orchestre philharmonique de HamiltonMagnificat de Bach, Elijah de Mendelssohn, le Requiem de Brahms, Miserere de Henryk Górecki et la rarement entendue Missa in honorem Sanctae Ursulae de Michael Haydn. Parmi les autres prestations notables de la chorale sous la direction d’Alexander Cann, on compte Magnificat de Bach, Judas Maccabeus de Handel, Lord Nelson Mass de Haydn et Israël en Égypte de Handel, qui est performé avec le Chœur Grand River de Brantford.

Dans les dernières années, la Chorale Bach-Elgar a présenté de la musique de la Première Guerre mondiale, des chœurs et des arias des opérettes de Gilbert et Sullivan et la bande sonore originale de Metropolis, le chef-d’œuvre de science-fiction de Fritz Lang sorti en 1927.

Compositeurs canadiens

La Chorale Bach Elgar a plusieurs commandes et dédicaces de compositeurs canadiens. Elles incluent notamment les œuvres de Nathaniel Dett (O Holy Lord, 1916), Charles Wilson (The Angels of the Earth, présentée pour la première fois le 20 juin 1967; Dona nobis pacem, présentée le 22 novembre 1970 et A Choral Invitation, présentée le 22 novembre 1970 et enregistrée la même année), Marjan Mozetich (Death and the Morning Star, 1987), Christos Hatzis (Kyrie, 1998), Ruth Watson Henderson (The Magic of God’s World, 2005) et Matthew Emery (Serenade, 2020). La chorale continue de soutenir la musique et les artistes canadiens. Des performances récentes incluent les œuvres des compositeurs canadiens Charles Demuynck (Ah voltige mon amour), Jean Coulthard (Quebec May) et James Rolfe (Open Road).

Festivals et collaborations artistiques

La Chorale Bach-Elgar participe à des festivals partout au Canada (Festival du printemps de Guelph, 1972 et Open Ears Festival de Kitchener-Waterloo, 1998) et aux États-Unis (Chautauqua Institution, 1983). Elle se produit avec nombre de vocalistes et d’ensembles, notamment Maureen ForresterRichard Margison , Michael Schade, Jessica Muirhead, Alexander Dobson, les Guelph Concert Singers, le Chœur Mendelssohn de Toronto, les Elmer Iseler Singers  et l’Ensemble vocal Tudor de Montréal, ainsi que le Canadian Brass et le Duo Morel-Nemish. En 1997, la Chorale Bach-Elgar de Hamilton participe aux célébrations de la fête du Canada pour la reine Élisabeth II.

En mai 2020, la Chorale devait performer avec l’Orchestre philharmonique d’Hamilton, la Chorale Bach de Georgetown et le Chœur Grand River au concert inaugural du Festival Three Choir. Toutefois, en raison de la pandémie de COVID-19, les autorités annulent tous les concerts en personne en mars 2020. Pendant la pandémie, la Chorale Bach-Elgar opte donc pour des pratiques, des collaborations et des présentations virtuelles.