Chrétiens, assemblées de

Les assemblées de chrétiens constituent une discrète association universelle d'adeptes orthodoxes du restaurationnisme (appelés parfois, de façon satirique, les « deux par deux ») qui fait son apparition au Canada et à Terre-Neuve vers 1904.

Chrétiens, assemblées de

Les assemblées de chrétiens constituent une discrète association universelle d'adeptes orthodoxes du restaurationnisme (appelés parfois, de façon satirique, les « deux par deux ») qui fait son apparition au Canada et à Terre-Neuve vers 1904. Comme le veut la tradition religieuse du 1er siècle, les assemblées de chrétiens se classent difficilement dans la typologie classique des mouvements religieux, sectes et confessions.

Au Canada, on compte plus de 200 ministres du culte qui exercent à temps plein. Ces hommes et ces femmes s'engagent à vivre dans la pauvreté apostolique, le célibat et l'obédience pour se consacrer au travail pastoral et à l'évangélisation. La communauté des assemblées de chrétiens n'est pas constituée, ne possède pas de biens, ne soutient ni temples ni sanctuaires ni séminaires, ne publie ni documentation ni confession de foi, ne tient pas de registre de membres, ne compile pas de statistiques et ne fait pas de campagne ni de publicité sensationnelle. Les membres participent à des activités communautaires et nationales de bienfaisance.

La communauté reconnaît deux sacrements ou rites : le baptême, qui se fait par immersion, et l'eucharistie, célébrée chaque semaine dans des maisons consacrées et présidée par l'ancien (un évêque ou un presbytre) de chaque église ou communauté, nommé par le ministère apostolique. Tous les membres participent aux prières et au ministère de la Parole. Les recueils d'hymnes, en anglais et en français, contiennent un certain nombre d'hymnes multinationaux traditionnels et modernes appropriés pour l'évangélisation, le culte et la dévotion.

En plus de séances privées d'étude biblique et de missions publiques, le groupe tient une trentaine de retraites internationales par année. L'observation de « la doctrine et de la fraternité des apôtres » est maintenue à l'échelle mondiale par des liens soutenus avec le ministère et les assemblées de chrétiens, et ce, dans le respect des différences culturelles.

Voir aussi Évangélisme et évangélistes