Christos Hatzis

En 1995, il se joint à la faculté de musique de l'UNIVERSITÉ DE TORONTO.

Christos Hatzis

Christos Hatzis, compositeur, professeur, auteur (Volos, Grèce, 21 mars 1953). L'accordéon et l'harmonie font l'objet de ses premières études musicales au Conservatoire hellénique. Il entreprend ensuite des études avancées à la Eastman School of Music et obtient son doctorat (1982) à l'Université d'État de New York, à Buffalo, où il travaille avec Morton Feldman. En visite au Canada, Christos Hatzis décide que le caractère multiculturel du pays lui convient parfaitement. Établi à Toronto depuis 1980, il devient un des compositeurs canadiens les plus demandés et les plus souvent joués. En 1992, il crée pour la chaîne anglaise de Radio-Canada The Idea of Canada, une pièce radiophonique qui explore les idées de Glenn GOULD sur la musique et la technologie, plus particulièrement en rapport avec ce média de diffusion. Avec des chants de gorge inuits qui se transforment en crescendos musicaux, des airs de violon qui deviennent des hululements et des voix utilisées à la manière du « scratching » dans les enregistrements de rap, Christos Hatzis cherche à composer une pièce « qui a le pluralisme pour forme, la dissension comme contrepoint et la recherche de l'unité comme harmonie sous-jacente ». Reflet de la réalité, la pièce ne parvient pas à l'harmonie, mais il y a des lueurs d'espoir.

En 1995, il se joint à la faculté de musique de l'UNIVERSITÉ DE TORONTO. Avec Erotikos Logos, une pièce de musique de chambre, il remporte le Prix Jules-Léger en 1996 et, la même année, il gagne le prestigieux prix de la radiodiffusion, le prix spécial du Prix Italia, pour Footprints in New Snow, laquelle pièce lui fera également remporter le prix spécial du Prix Bohemia en 1998. Également en 1998, Christos Hatzis est le lauréat du Prix national de musique Jean A. Chalmers pour sa composition intitulée Nunavut, une autre de ses pièces influencées par les Inuits. Ses chorals, Kyrie et Heirmos, sont accueillis avec enthousiasme en Amérique du Nord et en Europe. Il est le premier compositeur contemporain à qui l'ensemble TAFELMUSIK passe une commande, et l'exécution par cet orchestre de son Farewell to Bach obtient habituellement un rappel. En 1999-2000, plusieurs de ses nouvelles compositions sont jouées devant des salles combles, dont De Angelis pour chœur, Zeitgeist pour orchestre à cordes, String Quartet No. 2 (The Gathering) et Everlasting Light pour chœur et percussion. Constantinople est une œuvre multimédia de « convergence culturelle » de soixante-quinze minutes pour un trio avec piano, incluant une chanteuse d'origine occidentale, une autre d'origine moyen-orientale et des effets visuels. Cette œuvre comprend des éléments de chant grec orthodoxe, de mélodies soufies, de jazz, de chansons pop, de tango argentin et de musique de chambre classique, le tout visant à représenter le Toronto d'aujourd'hui, une ville aux multiples visages et histoires. Gagnant du prix New Pioneer Arts en 2002, Christos Hatzis avait plus de 100 performances de ses compositions en 2003, entre autres Light From the Cross, une pièce de cinquante minutes pour soprano et orchestre. Plus récemment, ses concertos pour flûte avec l'orchestre de chambre et ceux pour cor sont largement acclamés ainsi que son œuvre Sepulchre of Life (2004) pour deux solistes, chorale et orchestre, une demande conjointe de quatre chorales différentes. Old Photographs devient une pièce de signature du trio Gryphon. Des CD complets de ses œuvres sont lancés par Sony Classical, Cherry Red Records, Consipio, CBC Records et EMI Classical. L'enregistrement par le ST LAWRENCE STRING QUARTET de ses deux quatuors à cordes est présenté en 2005 et son String Quartet No. 1 (The Awakening) remporte un prix Juno dans la catégorie meilleure composition musicale classique en 2006. Il remportera ce prix deux ans plus tard pour Constantinople. Ses écrits sont publiés dans Organized Sound, Micropolyphonie ainsi qu'Interface et ses essais approfondis sur sa démarche et ses influences lors du processus de composition sont disponibles pour consultation en ligne sur son site Web.