Chute Montmorency

La chute Montmorency, située à 13 km à l'est de Québec, se trouve à l'endroit où la rivière Montmorency se jette dans le fleuve Saint-Laurent.

Montmorency, chute
Aquarelle réalisée par James Cockburn en 1833 (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada/C-12696).
Côte-de-Beaupré
Parc de la Chute-Montmorency. Crédit: Yves Tessier
Côte-de-Beaupré
Parc de la Chute-Montmorency. Crédit: Yves Marcoux

La chute Montmorency, située à 13 km à l'est de Québec, se trouve à l'endroit où la rivière Montmorency se jette dans le fleuve Saint-Laurent. C'est la plus haute chute de la province de Québec, et la huitième au Canada. La rivière Montmorency prend sa source dans la réserve faunique des Laurentides, au nord de Québec, et coule sur 100 km avant d'atteindre le Saint-Laurent. La cataracte de 84 m (soit quelque 27 m de plus que les chutes du Niagara) forme une cascade spectaculaire qui rejoint les eaux du fleuve au nord de l'Île d'Orléans.

Qu'elle soit vue du sol, du sommet, ou du pont suspendu de 1737 m qui relie la rive Nord du Saint-Laurent à l'île d'Orléans, cette chute captive les visiteurs depuis l'époque de Samuel de Champlain. En hiver, les vapeurs d'eau de la chute créent un cône de glace appelé « pain de sucre », qui atteint souvent une hauteur dépassant les 30 m. La descente de ce cône en toboggan est au XIXe siècle une activité très populaire.

La première mention de la chute est le fait de Jean Fonteneau dit Alfonse (pilote lors de l'expédition de 1542 du sieur de Roberval), dans son navire Cosmographie. En 1608, Champlain baptise la chute en l'honneur d'Henri II, duc de Montmorency, gouverneur du Languedoc, amiral de France et vice-roi de la Nouvelle-France de 1620 à 1625.

En juillet 1759, au cours d'une mission pour la conquête des possessions françaises du Canada, les forces britanniques débarquent à proximité du pied de la chute et établissent un camp fortifié à l'est, sur les hauteurs. La bataille de Montmorency, qui a lieu le 31 juillet 1759, met aux prises les forces françaises, en provenance de Québec, et les Britanniques, menés par le général James Wolfe, qui seront forcés de se replier. Une plaque rappelant cet événement historique est apposée à l'extérieur de l'église Montmorency.

La chute Montmorency est depuis des années un point d'intérêt pour les touristes. Des points d'observation et des aires à pique-nique ont été aménagés. Les aménagements effectués en 1993 comprennent un escalier qui mène du pied de la chute jusqu'au sommet. Le barrage hydroélectrique aménagé à proximité de la chute alimente Québec en électricité.