City Beautiful, mouvement

Des groupes de citoyens que la cause intéresse et qui s'affairent au sein de sociétés horticoles, d'associations pour l'amélioration municipale nouvellement formées et même de chambres de commerce s'occupent de l'aspect amateur du mouvement.

Mont Royal, parc du
Lac des castors, sur le mont Royal, aménagé par Frederick Gage Todd (avec la permission de la ville de Montréal).

City Beautiful, mouvement

Le mouvement City Beautiful, actif au Canada de 1893 à 1930, favorise la promotion planifiée d'une beauté urbaine au moyen de l'harmonie architecturale, de l'uniformité de la conception et de la variété visuelle. Le mouvement canadien s'inspire beaucoup des activités et des écrits américains. Les projets vont de la création de splendides centres municipaux, comme le Wascana Centre à Regina, à la mise en place de réseaux de parcs et de promenades (Ottawa;voir COMMISSION DE LA CAPITALE NATIONALE).

Des groupes de citoyens que la cause intéresse et qui s'affairent au sein de sociétés horticoles, d'associations pour l'amélioration municipale nouvellement formées et même de chambres de commerce s'occupent de l'aspect amateur du mouvement. Ces petits groupes parviennent souvent mieux que les professionnels à apporter des changements par l'installation de boîtes à fleurs sur la rue principale, la plantation d'arbres le long des rues, l'aménagement paysager des immeubles publics, l'embellissement des terrains d'écoles, la mise en oeuvre de campagnes de nettoyage de quartiers et la création de parcs.

Le déclin de la conjoncture économique, l'avènement de la Première Guerre mondiale et les problèmes urbains qui s'ensuivent, comme la nécessité de fournir des logements abordables, mettent un frein aux projets d'envergure, mais n'empêchent pas les petits groupes de poursuivre leur oeuvre pendant un certain temps. L'héritage du mouvement aura été de faire persister dans l'esprit des gens certains idéaux, soit l'importance des parcs municipaux, des rues bordées d'arbres, des pelouses bien entretenues et des plantations publiques.