Clark, Andrew Hill

Andrew Hill Clark, géographe historien (Fairford, Man., 29 avril 1911 -- Madison, Wis., 21 mai 1975). Fils d'un médecin missionnaire baptiste, Clark fait ses études à l'U. McMaster et à l'U. de Toronto, où il étudie avec le géographe Griffith Taylor et l'historien économiste Harold Innis.

Clark, Andrew Hill

Andrew Hill Clark, géographe historien (Fairford, Man., 29 avril 1911 -- Madison, Wis., 21 mai 1975). Fils d'un médecin missionnaire baptiste, Clark fait ses études à l'U. McMaster et à l'U. de Toronto, où il étudie avec le géographe Griffith Taylor et l'historien économiste Harold Innis. En 1938, il déménage à Berkeley pour travailler avec le spécialiste en géographie culturelle Carl Sauer. Sa thèse de doctorat, une étude de la colonisation de la Nouvelle-Zélande par les humains, les végétaux et les animaux, annonce son intérêt constant à l'égard de la migration des Européens vers des latitudes tempérées à l'étranger. Professeur de géographie à l'U. du Wisconsin de 1951 à sa mort, Clark dirige un stimulant programme de deuxième cycle. Il rédige de nombreux livres et articles et devient l'un des géographes les plus réputés et les plus influents de son époque. Il a axé ses recherches sur les débuts de la colonisation au Canada, et plus précisément dans les Maritimes, terre de ses ancêtres. Il a, avec l'aide d'anciens étudiants et d'amis éparpillés dans les universités canadiennes, institué le champ de la géographie historique au Canada.

Ses principaux ouvrages sont The Invasion of New Zealand by People, Plants, and Animals: The South Island (1949), Three Centuries and the Island: A Historical Geography of Settlement and Agriculture in Prince Edward Island, Canada (1959), et Acadia: The Geography of Early Nova Scotia to 1760 (1968).