Clercs de Saint-Viateur

Le père Louis-Marie Querbes fonde en 1831 à Vourles, près de Lyon, en France, la congrégation religieuse des Clercs de Saint-Viateur pour instruire les garçons et aider au ministère paroissial.

Clercs de Saint-Viateur

Le père Louis-Marie Querbes fonde en 1831 à Vourles, près de Lyon, en France, la congrégation religieuse des Clercs de Saint-Viateur pour instruire les garçons et aider au ministère paroissial. À la demande de l'évêque de Montréal, Mgr Ignace BOURGET, la congrégation vient s'établir en 1847 à L'Industrie (Canada-Est; aujourd'hui Joliette), puis se répand au Canada et aux États-Unis. La congrégation est reconnue pour sa contribution inestimable à l'éducation des personnes ayant des besoins spéciaux (les non-voyants, les malentendants, les muets) et pour ses méthodes pédagogiques modernes, qui ont suscité de vives controverses parmi les ordres religieux enseignants. En 2000, les Clercs de Saint-Viateur comptent au Canada 154 prêtres, 213 frères et 82 associés.


Lecture supplémentaire

  • L. Bonneville, Louis Querbes, fondateur des Clerics de Saint-Viateur (1989); R. Bonnafous, Louis Querbes et les Catéchistes de Saint-Viateur (1993).