Tour CN

La Tour CN, à Toronto, est la plus haute structure autoportante du monde lorsque, en 2007, le Burj Khalifa, construit à Dubaï aux Émirats arabes unis, la dépasse.

CN, tour du
La tour du CN \u00e0 Toronto est la plus haute structure verticale ind\u00e9pendante dans Am\u00e9rique du Nord (photo de J. Kraulis).

La Tour CN, à Toronto, est la plus haute structure autoportante du monde lorsque, en 2007, le Burj Khalifa, construit à Dubaï aux Émirats arabes unis, la dépasse. Elle demeure toutefois la plus haute tour du monde selon la définition du Council on Tall Buildings and Urban Habitat (Conseil sur les grands immeubles et l'habitat urbain) : une tour est un bâtiment où la surface intérieure utilisée représente moins de 50 % de la construction. Les architectes sont John Andrews, Roger du Toit et Webb Zerafa Menkès Housden Partnership; l'ingénieur de structure est Roger Nicolet.

La construction de la tour coûte 52 millions de dollars. Une antenne de télécommunication perfectionnée pour la transmission de signaux hyperfréquences et de radiodiffusion coiffe son sommet. La tour ouvre ses portes au public le 26 juin 1976. Chaque année, 2 millions de touristes prennent ses ascenseurs vitrés pour atteindre, 342 m plus haut, la Nacelle, où se trouvent de vastes terrasses panoramiques et le restaurant tournant le plus haut du monde. Trois ailes dessinant un grand Y au sol soutiennent la tour hexagonale de béton postcontraint. D'envergure décroissante, ces ailes s'élèvent jusqu'à 330 m, la tour de béton, jusqu'à 450 m, et elle se termine par un mât en acier d'une longueur de 100 m qui culmine à une hauteur totale de 553 m.

De toutes les tours d'observation et de communications du monde, la Tour CN remporte la palme pour son élégance. En 1995, la Tour CN est désignée comme l'une des sept merveilles du monde moderne par l'American Society of Civil Engineers, un titre qu'elle partage avec le Golden Gate Bridge de San Francisco, le Tunnel sous la Manche, l'Empire State Building et le barrage d'Itaipu à la frontière entre le Brésil et le Paraguay.

En 1997, la Société immobilière du Canada confie l'exploitation et la gestion de la tour à TrizecHahn, de Toronto, une des plus importantes sociétés immobilières de l'Amérique du Nord. TrizecHahn entreprend bientôt de grands travaux de rénovation et une importante expansion des installations de divertissement, de commerce et de restauration, notamment l'ajout d'un cinéma IMAX et de salles de réunion. En 2011, pour souligner son 35e anniversaire, la Tour CN ouvre la vertigineuse promenade L'HAUT-DA CIEUX, une passerelle sans garde-fou de 1,5 m de largeur qui encercle la tour au niveau du point d'observation principal et permet aux visiteurs audacieux de se déplacer sans obstacles autour de la célèbre construction, à 356 m dans les airs.


Liens externes