Coordinated Arts Services

Coordinated Arts Services. Organisme sans but lucratif fondé à Toronto en 1968, sous les auspices du CAC et du CAO, afin de permettre aux organismes voués aux arts d'augmenter leurs revenus par la coopération mutuelle et de réduire leurs coûts au moyen d'un système de services partagés.

Coordinated Arts Services

Coordinated Arts Services. Organisme sans but lucratif fondé à Toronto en 1968, sous les auspices du CAC et du CAO, afin de permettre aux organismes voués aux arts d'augmenter leurs revenus par la coopération mutuelle et de réduire leurs coûts au moyen d'un système de services partagés. Au nom de ses membres - en 1978, ils incluaient la COC, le Ballet national du Canada, le Festival Shaw, le Festival de Stratford, les Toronto Arts Productions et le TS - il était responsable de l'attribution des places vendues par abonnement, de la distribution du matériel publicitaire et autre documentation et du maintien et de la location d'un répertoire de plus de 100 000 adresses d'abonnés des sociétés membres. En 1977, le CAS posta au nom de ses membres plus de deux millions de dépliants, brochures, communiqués de presse et bulletins d'information.

Le CAS offrait au personnel artistique et administratif des organismes membres un plan de retraite transférable. Grâce à l'appui financier du CAO, il mit sur pied (1975-79) un programme selon lequel un spécialiste de la mise en place et de la conservation d'archives pouvait être consulté par tous les membres. De plus, les CAS Productions administrèrent des ressources et espaces communs pour la fabrication et l'entreposage des décors et des costumes de la COC et du Ballet national. En 1971 et 1972, le CAS devançait Wintario (le système de loterie de l'Ontario) en organisant deux loteries bénéfices (Lotterio I et II) dont les revenus furent pargagés entre les membres participants du CAS.

Le CAS était devenu autosuffisant en 1973, financé uniquement par les usagers de ses services. Son conseil d'administration était composé d'un représentant de l'administration et d'un représentant du conseil de direction de chacune de ses organisations membres. Le CAS offrait à d'autres sociétés artistiques sans but lucratif la possibilité de devenir membre associé et d'utiliser l'éventail des services du CAS aux conditions stipulées pour chacun d'eux. En 1978, le nombre de ces membres s'élevait à plus de 50 dont la CCA, les Festival Singers, le Festival du printemps de Guelph, l'Orchestre philharmonique de Hamilton, la Southern Alberta Opera Assn (Calgary Opera) et la Vancouver Opera Assn. Subventionné par Wintario, la COC et le TS, le CAS établit en 1979 un système automatisé de souscription, service qui demeura en vigueur jusqu'en 1981 quand la COC et le TS installèrent leurs propres systèmes informatisés. L'actif du CAS fut distribué et l'organisation cessa ses activités, sauf pour le plan de retraite, qui devint indépendant quand la charte du CAS fut annulée en 1989.


Lecture supplémentaire

  • Adler, Stephen. 'C.A.S.: a united front for the performing arts,' Toronto Symphony News, Jan-Feb 1976