Collège communautaire

Le collège communautaire est un type d'établissement scolaire public de niveau postsecondaire qui offre un grand choix de programmes aux diplômés du secondaire et aux adultes qui souhaitent parfaire leurs études ou leur formation professionnelle.

Collège communautaire

Le collège communautaire est un type d'établissement scolaire public de niveau postsecondaire qui offre un grand choix de programmes aux diplômés du secondaire et aux adultes qui souhaitent parfaire leurs études ou leur formation professionnelle. L'offre de programmes dans les collèges varie selon le système provincial. Elle peut comprendre certains programmes de baccalauréat dans des domaines théoriques ou appliqués, des cours techniques ou professionnels visant l'obtention de diplômes ou de certificats, la formation professionnelle et l'apprentissage, des cours de perfectionnement et de rattrapage pour adultes, des cours de langue anglaise et de nombreux cours de formation continue pour adultes non porteurs de crédits ou unités.

Diversité

Si l'organisation, la gestion et les programmes des collèges communautaires peuvent varier selon la province ou le territoire, tous les systèmes partagent certains objectifs : facilité d'accès, ouverture aux besoins d'éducation et de formation des populations locales, capacité à s'adapter aux besoins changeants des étudiants, engagement ferme à offrir un enseignement de qualité, frais de scolarité inférieurs à ceux des universités et importance des services de soutien aux étudiants. On s'y inscrit pour des raisons diverses. Certains souhaitent poursuivre leurs études dans des programmes universitaires et peuvent obtenir jusqu'à deux ans de crédits transférables dans les juridictions qui ont un système de collaboration interinstitutionnelle bien établi. D'autres cherchent à acquérir une compétence menant à l'emploi. Enfin, de nombreux étudiants choisissent le collège pour améliorer leurs compétences générales, se recycler en vue d'une nouvelle profession ou d'un nouveau métier, ou simplement enrichir leur vie au moyen de l'éducation.

Les collèges communautaires offrent des possibilités d'étude à temps partiel, dont des cours de fin de semaine et du soir adaptés aux contraintes du travail et du mode de vie des étudiants. Si la majorité des collèges sont établis dans des centres urbains, nombre d'entre eux ont créé des campus satellites dans des locaux moins formels qui leur permettent de rejoindre leur clientèle diverse.

Programmes

Depuis toujours, les collèges de la Colombie-Britannique et de l'Alberta offrent des programmes scolaires menant à l'université. En outre, depuis le début des années 1990, certains collèges et COLLÈGES UNIVERSITAIRES de ces provinces sont autorisés à offrir des programmes d'études classiques ou appliquées donnant droit à un diplôme. Les collèges de la Saskatchewan sont très près de la collectivité et offrent de nombreux programmes de formation continue dans des domaines liés aux loisirs et à la culture.

Les collèges du Manitoba, de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick, de l'Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, du Nunavut, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest privilégient la formation professionnelle et le perfectionnement des adultes. Ils sont nombreux à accorder une attention particulière aux besoins des chômeurs, des minorités ethniques et des autochtones. Toutefois, ces dernières années, les collèges de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick et du Manitoba ont mis davantage l'accent sur les parcours de programmes d'études avec un transfert de crédits académiques menant à l'université. En Ontario, plusieurs collèges communautaires offrent maintenant des programmes d'études en partenariat avec les universités. Les collèges de Terre-Neuve offrent un vaste choix de programmes dont certains mènent aux études universitaires.

Au Québec, les COLLÈGES D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL (Cégeps) ont été créés pour servir d'instruments de changement sociopolitique à la suite de la Révolution tranquille. Le cégep y est un passage obligatoire entre les études secondaires et universitaires. Les étudiants s'inscrivent au collège après 11 ans de scolarité. Ils choisissent entre la préparation aux études universitaires et l'enseignement technique visant l'emploi.

Nombre de collèges

Il existe environ 150 établissements publics au Canada qui répondent aux critères des collèges communautaires, mais leur nombre évolue au gré des fusions entre établissements et de la création de nouveaux établissements. On en compte environ 50 au Québec, 25 en Ontario, et 10 ou plus en Colombie-Britannique, en Alberta et en Saskatchewan. Bien qu'ils soient moins nombreux dans les autres provinces et territoires, les collèges communautaires font partie intégrante de chaque système d'éducation postsecondaire. Au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, chaque collège communautaire est constitué de plusieurs grands campus.

Association nationale

En 1970, les professeurs de collège et les gouvernements partout au Canada ont créé l'Association des collèges communautaires du Canada (ACCC). Cette organisation, dont le siège est à Ottawa, s'est dotée d'un bureau international important qui gère les services d'enseignement collégial dans de nombreux pays. Y participent des représentants des conseils d'administration, du personnel administratif et pédagogique et des étudiants.

Administration

Les collèges communautaires du Canada sont l'oeuvre des gouvernements provinciaux et territoriaux qui en ont la responsabilité ultime. Si, d'après la constitution, le gouvernement fédéral n'a pas de pouvoirs directs en matière d'éducation, depuis 1960, une série de lois fédérales lui permet d'offrir un soutien financier à la formation professionnelle et au perfectionnement au niveau collégial. Ces dernières années, le gouvernement fédéral a alloué des sommes importantes au secteur privé, partenaire des collèges dans le cadre de la formation professionnelle.

Les collèges communautaires canadiens sont administrés par un conseil nommé par le gouvernement. Parfois, le personnel pédagogique et de soutien et les étudiants sont représentés au sein du conseil. En Colombie-Britannique, la participation des enseignants dans la gouvernance académique est prévue par la loi, dans le cadre d'un conseil d'enseignement semblable du conseil d'université. Ailleurs, le personnel enseignant joue généralement un rôle consultatif.

Conclusion

Dans le cadre du nouveau millénaire, les collèges communautaires canadiens sont confrontés à de nombreux défis : réduction du soutien financier des gouvernements fédéral et provinciaux; exigences accrues sur le plan de la responsabilité par l'évaluation des résultats; pressions liées à l'évolution des attentes des étudiants et du secteur privé, qui exigent des programmes d'études plus pertinents; concurrence des établissements de formation privés; besoin de compétences accrues liées à l'information découlant de la mondialisation de l'économie.


Lecture supplémentaire

  • John D. Dennison and P. Gallagher, Canada's Community Colleges: A Critical Analysis (1986); John D. Dennison, ed, Challenge and Opportunity: Canada's Community Colleges at the Crossroads (1995).