Comité d'étude de la politique culturelle fédérale

Le Comité d'étude de la politique culturelle fédérale, constitué le 28 août 1980 pour examiner les POLITIQUES CULTURELLES du Canada, compte parmi ses membres Louis APPLEBAUM, président, Jacques HÉBERT, coprésident, Thomas SYMONS, Mary PRATT et Rudy WIEBE.

Comité d'étude de la politique culturelle fédérale

Le Comité d'étude de la politique culturelle fédérale, constitué le 28 août 1980 pour examiner les POLITIQUES CULTURELLES du Canada, compte parmi ses membres Louis APPLEBAUM, président, Jacques HÉBERT, coprésident, Thomas SYMONS, Mary PRATT et Rudy WIEBE. Le comité tient des audiences dans 18 centres et reçoit 1369 mémoires avant de publier son rapport en novembre 1982. Le comité recommande que les organismes culturels clés, comme le CONSEIL DES ARTS DU CANADA et la Société Radio-Canada (SRC), soient à l'abri de toute ingérence politique. Il propose aussi la création de plusieurs nouveaux organismes, dont un Conseil pour la protection du patrimoine canadien, et le financement accru des musées des beaux-arts. Le comité réclame un soutien à l'édition (sous forme de subventions) et à l'industrie cinématographique (augmentation des fonds versés à Téléfilm Canada). Sa suggestion de redevance aux auteurs dont les livres sont accessibles dans les bibliothèques est appliquée en 1986. Le comité suggère également des changements touchant la SRC : il souhaite qu'elle abandonne la production d'émissions télévisées et se procure celles de producteurs indépendants.

Dans des rapports minoritaires, Albert Breton proteste contre la recommandation du comité visant à accorder des subventions uniquement aux compagnies de production cinématographique appartenant à des intérêts canadiens et Guy Robert estime que le comité donne trop d'importance au rôle des institutions. Voir aussiFINANCEMENT DES ARTS, DU PATRIMOINE ET DES INDUSTRIES CULTURELLES.