Concours national de musique Eckhardt-Gramatté/Eckhardt-Gramatté National Music Competition for the Performance of Canadian Music

Concours national de musique Eckhardt-Gramatté/Eckhardt-Gramatté National Music Competition for the Performance of Canadian Music.

Concours national de musique Eckhardt-Gramatté/Eckhardt-Gramatté National Music Competition for the Performance of Canadian Music. Tenu annuellement à partir de 1976 sur le campus de l'Université de Brandon, ce concours fait alterner les disciplines du piano, des cordes (violon, alto et violoncelle) et du chant. Il a pour but d'« encourager l'étude et la diffusion publique de la musique contemporaine, et de faire valoir la musique canadienne auprès de jeunes artistes au seuil de leur carrière ». Il porte le nom de S.C. Eckhardt-Gramatté en l'honneur de sa créatrice, décédée en 1974. Le gagnant reçoit un premier prix de 2500 $ accompagné d'une tournée nationale de concerts, et les autres lauréats des bourses de 1500 $, 1000 $ et un prix spécial de 500 $ pour la meilleure interprétation de l'oeuvre de commande. Le concours est administré par un conseil de direction qu'ont présidé tour à tour J.F. Reeh Taylor, Lorne Watson (également dir. artistique), David Wilson et Robert Blair. Au conseil consultatif national siègent notamment les présidents d'organismes comme la LCComp, la SMUC, la FCAPM, l'ACEM et les JMC, de même que plusieurs musiciens éminents. On a compté parmi les présidents du jury Henry Carroll, William Baerg, Lawrence Jones et Jack Behrens. Le concours s'ouvre sur un concert présenté en collaboration avec la radio de la SRC; on a entendu à cette occasion notamment Phyllis Bryn-Julson, Janina Fialkowska, Desmond Hoebig et Andrew Tunis, Diedre Irons (dans un récital de piano entièrement consacré aux oeuvres d'Eckhardt-Gramatté), Kevin McMillan, Allan Monk, Christina Petrowska, le Quatuor à cordes Orford, le Quatuor à cordes Purcell, Charles Rosen et Tsuyoshi Tsutsumi. Des musiciens canadiens, américains et anglais réputés ont composé le jury et le récitaliste invité s'est généralement joint à eux. Les oeuvres imposées ont été commandées, entre autres, à Walter Buczynski, Stephen Chatman, Brian Cherney, Chester Duncan, Alfred Fisher, Malcolm Forsyth, Alain Gagnon, André Prévost, Sidney Robinovitch, Harry Somers et Jerome Summers.

Au nombre des gagnants figurent David Swan, piano, 1976; Gwen Hoebig, violon, 1977; Jon Kimura Parker, piano, 1978; Nancy Argenta, soprano, 1980; Louise Bessette, piano, 1981; Annalee Patipatanakoon, violon, 1982; Debra Parker, soprano, 1983; Jamie Parker, piano, 1984; Joanne Opgenorth, violon, 1985; Ingrid Attrot, soprano, 1986 (deuxième prix, le premier n'ayant pas été attribué); Leslie Robertson, alto, 1988; Janice Girard, piano, 1989; Jane Leibel, soprano, 1990; Krista Buckland, violon, 1991. Le concours n'a pas eu lieu en 1979 ni en 1987. Parmi les autres finalistes qui font une carrière de concert figurent Angela Cheng, Douglas Finch, Ben Heppner, Desmond Hoebig et Walter Prossnitz.