Congé civique

Le congé civique est un jour férié observé dans la plupart des provinces et territoires le premier lundi d'août.

Congé civique

Le congé civique est un jour férié observé dans la plupart des provinces et territoires le premier lundi d'août. Il prend plusieurs noms allant de congé civique (au Manitoba, aux Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut et dans certaines régions de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse), fête du Patrimoine (en Alberta), fête de la fondation (dans certaines régions de la Nouvelle-Écosse), fête du Nouveau-Brunswick, jour de la Saskatchewan et British Columbia Day, jusqu'aux fêtes municipales individuelles en Ontario (p. ex. Simcoe Day à Toronto, John Galt Day à Guelph, Colonel By Day à Ottawa). Le Québec, le Yukon, l'Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador n'ont pas ce congé férié estival.

L'histoire fait état de jours fériés municipaux qui remontent au milieu des années 1850, quand diverses villes du Haut-Canada (devenu l'Ontario) commencent à avoir une journée de congé public en août (p. ex. London en 1856 et Hamilton en 1862) ou à la fin de l'été (p. ex. Toronto en 1861 et Guelph en 1862). La date du congé changeait d'une année à l'autre et était déterminée par la maire. Les magasins étaient fermés et on passait la journée à faire des pique-niques et des excursions en train et en bateau à vapeur. L'idée s'est répandue rapidement, même dans le Manitoba voisin; Winnipeg a vécu son premier congé public en 1874. Le congé civique devait finalement avoir une date uniformisée, le premier lundi d'août.

Ce congé estival est un jour férié provincial ou territorial (voir CONGÉS PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX) en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick, en Colombie-Britannique, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Les trois premières provinces soulignent la journée de leur fondation en même temps. Aux Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut, c'est une journée de congé pour les citoyens. Ce n'est pas un jour férié en Nouvelle-Écosse, en Ontario, au Manitoba et en Alberta, mais d'habitude, tous les paliers de gouvernement, les établissements financiers et quelques entreprises l'observent. Certaines municipalités de la Nouvelle-Écosse en profitent pour célébrer leur fondation (p. ex. HALIFAX qui tient maintenant des célébrations conjointement avec DARTMOUTH, et ANNAPOLIS ROYAL. Quelques municipalités de l'Ontario marquent cette journée en célébrant un personnage historique important dans la fondation de leur localité. En Alberta, c'est la diversité culturelle de la province qu'on souligne cette journée-là.

Quelques municipalités de Terre-Neuve-et-Labrador ont un congé estival additionnel en plus de la fête du Canada, mais il ne tombe pas nécessairement le premier dimanche d'août. Par exemple, le premier mercredi d'août est la journée des RÉGATES DE ST JOHN'S. Jour férié selon la loi provinciale, le congé civique dépend des conditions météo. Si le temps ne convient pas aux régates, la décision du congé public de la ville est remise au lendemain. La ville de HARBOUR GRACE a un congé public semblable à la fin juillet pour ses régates. D'autres municipalités de la province peuvent choisir la date de leur jour férié municipal n'importe quand. Le Yukon et le Québec ont d'autres jours fériés; le JOUR DE LA DÉCOUVERTE, au Yukon, le troisième lundi d'août, et LA FÊTE NATIONALE DU QUÉBEC, le 24 juin. Ils ne reconnaissent donc pas le congé civique. L'Île-du-Prince-Édouard n'a pas de congé estival additionnel, mais les fonctionnaires fédéraux de cette province ont congé le premier lundi d'août, comme les autres employés du gouvernement fédéral dans les autres provinces et territoires, sauf ceux du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador.