Conseil des ministres de l'Éducation du Canada



Conseil des ministres de l'Éducation du Canada

Le Conseil des ministres de l'Éducation du Canada (CMEC), modelé sur la Kultursministerkonferenz d'Allemagne de l'Ouest, a été créé en 1967 pour servir de porte-parole des provinces en matière d'éducation auprès des bureaux et des agences du gouvernement fédéral et pour faciliter la consultation et la coopération interprovinciales. Une de ses réussites les plus remarquables est la coordination de la révision des politiques nationales sur l'éducation effectuée par l'Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE) en 1975. Il a également supervisé les programmes sur les langues officielles financés par le fédéral, la préparation d'un manuel sur le système métrique et un guide d'évaluation des équivalences pour les étudiants qui changent d'institution. Parmi les sujets qui retiennent son attention, on compte les programmes scolaires multimédias, l'enseignement de l'informatique, la supervision des programmes et la préparation des rapports concernant la recherche sur la main d'oeuvre, le financement de l'éducation, la question des femmes en éducation et les politiques multiculturelles d'éducation au Canada. Depuis 1977, le CMEC multiplie ses efforts pour organiser des réunions avec les délégués d'organismes non gouvernementaux, comme les enseignants de la langue seconde, les conseils scolaires et les associations collégiales et universitaires.

Le conseil agit également comme représentant aux rencontres internationales, comme celles de l'UNESCO et de l'OCDE, et s'occupe de l'accueil des chercheurs universitaires de toutes nationalités en visite au pays. Le conseil ne possède pas de pouvoirs constitutionnels; bien que ses décisions n'engagent pas les ministres de l'Éducation, elles reflètent généralement l'opinion unanime des provinces. Malheureusement, les membres du conseil changent continuellement en raison de la durée relativement brève des mandats des ministres de l'Éducation provinciaux.