Cook, William Harrison

Un ingénieur né, il travaille en tant que jeune scientifique à mettre au point des chambres à conditions constantes (c.-à-d., des serres réfrigérées simulant les conditions de culture dans les Prairies).

Cook, William Harrison
William Harrison Cook est \u00e0 l'origine de l'emploi des protéines d'algue marine dans l'industrie de l'alimentation (oeuvre d'Irma Coucill).

Cook, William Harrison

 William Harrison Cook, chimiste (Alnwick, Angl., 2 sept. 1903). Vivant dans une ferme de l'Alberta à partir de l'âge de 8 ans, Cook commence son éducation formelle à l'école d'agriculture à 17 ans, ce qui le mène à l'U. de l'Alberta et à Stanford (Ph.D. 1931). À compter de 1924, il participe aux recherches de Robert NEWTON sur le séchage du blé humide, puis se joint, en 1932, au personnel du CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC) sous la direction de Newton, auquel il succède comme directeur de la biologie en 1941.

Un ingénieur né, il travaille en tant que jeune scientifique à mettre au point des chambres à conditions constantes (c.-à-d., des serres réfrigérées simulant les conditions de culture dans les Prairies). Cette expérience le conduit à des travaux de guerre inusités, comme ceux consistant à convertir du jour au lendemain des cargos en transporteurs frigorifiques de denrées alimentaires. Après 1945, il réorganise les laboratoires de recherches du CNRC et découvre personnellement la structure des protéines couplées aux polysaccharides dans la carraghénane, une algue marine utilisée dans l'industrie alimentaire. Après avoir pris symboliquement sa retraite en 1968, il continue à travailler à titre de directeur administratif du CNRC et de directeur général de la participation canadienne au Programme international de biologie jusqu'en 1976. En 1986, il est membre titulaire de la Commission de l'Union internationale de chimie pure et appliquée sur l'électrochimie. Il publie deux ouvrages, My Fifty Years with NRC, 1924-1974 et ses mémoires de jeune cow-boy.