Courir

Le roman Run (2003) d’Eric Walters est un récit fictif à propos du Marathon de l’espoir de Terry Fox. Le livre raconte l’histoire de Winston MacDonald, un jeune homme troublé, qui s’inspire de Terry Fox, après s’être lié d’amitié avec lui en 1980, afin de cesser de fuir ses problèmes. Run est à la fois le premier livre pour jeunes adultes et le premier livre fictif sur Terry Fox à être approuvé par la famille Fox. Les droits d’auteur provenant des ventes du livre Run sont versés à la Fondation Terry Fox. La version audio du roman a reçu le prix Torgi dans la catégorie Books in Alternative Formats, en 2004.



Le courage de Terry Fox

Contexte

Eric Walters est né à Toronto en 1957. Il écrit son premier roman, Stand Your Ground en 1993, alors qu’il enseigne en 5e année à l’école publique Vista Heights à Mississauga, en Ontario. Perturbé par le manque d’intérêt de ses élèves pour la lecture, il tente de les motiver en écrivant un livre qui dépeint les élèves de sa classe. Eric Walters est membre de l’Ordre du Canada, et il a publié plus de 100livres depuis 1993, ce qui fait de lui l’un des auteurs les plus prolifiques du Canada.

Eric Walters commence à s’intéresser à l’écriture d’un livre sur Terry Fox lorsqu’il voit la statue commémorative de Terry Fox à Ottawa. Il craint que les plus jeunes générations ne connaissent pas l’histoire de l’homme qu’il appelle « le héros le plus important de ma vie. » Eric Walters écrit à la famille Fox pour lui faire part de son intérêt. La famille Fox est d’abord réticente à l’idée de participer à un livre pour jeunes adultes sur Terry (Terry Fox souhaitait que son histoire serve spécifiquement à sensibiliser les gens et à amasser des fonds pour la recherche sur le cancer). La demande de la part d’éducateurs et de sympathisants du message de Terry Fox, en plus de la passion d’Eric Walters pour l’écriture de cette histoire et son état d’esprit philanthropique, convainc finalement la famille Fox de participer. Les droits d’auteurs d’Eric Walters sur les ventes du livre Run sont versés à la Fondation Terry Fox.

Terry Fox

Terry Fox reçoit un diagnostic de sarcome ostéogénique, un type de cancer des os, à l’âge de 18 ans. Son traitement implique l’amputation de sa jambe droite au-dessus du genou, ainsi que 16 mois de chimiothérapie. Pendant sa chimiothérapie. Terry Fox décide qu’il traversera le Canada à la course afin de sensibiliser la population et de ramasser des fonds pour la recherche sur le cancer.

Il commence son Marathon de l’espoir le 12 avril 1980, après avoir trempé sa jambe artificielle dans l’océan atlantique près de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador. Soutenu par son ami Doug Alward, qui l’aide et le suit en camionnette, Terry Fox court sur plus de 5373km jusqu’à l’extérieur de Thunder Bay, en Ontario. Il est contraint d’arrêter le 1er septembre 1980 alors que le cancer revient, cette fois-ci dans ses poumons. Il meurt moins d’un an plus tard. Son héritage se perpétue sous la forme d’une collecte de fonds annuelle qui attire des millions de Canadiens, ainsi qu’avec la Fondation Terry Fox, qui a recueilli plus de 750 millions de dollars pour la recherche sur le cancer.

Terry Fox et son équipe
Terry Fox, Doug Alward et Darrell Fox près de White River, en Ontario, pendant le Marathon de l’espoir. (Avec la permission de la Fondation Terry Fox.)
La fondation Terry Fox | La fondation Terry Fox

Synopsis de l’histoire

Winston MacDonald est un jeune de 13 ans qui vit à Toronto en 1980. Perturbé par le récent divorce de ses parents, il commence à faire preuve de comportements néfastes. Lorsque le roman commence, Winston est ramené à la maison par la police après avoir fait une fugue. Incapable de gérer son comportement, la mère de Winston insiste pour que son père prenne la responsabilité de son fils. Le père de Winston, un journaliste, s’y oppose d’abord. Il explique qu’il doit se rendre en Nouvelle-Écosse pour écrire un article d’intérêt humain sur un jeune homme qui tente de courir à travers le Canada avec une jambe artificielle. Il finit par céder, et Winston voyage avec lui à la rencontre de Terry Fox.

Winston est impressionné par l’attitude de Terry, plus particulièrement en dépit de sa lutte contre le cancer et son horaire de course exténuant. Winston admire l’étroite amitié entre Terry et son ami et chauffeur Doug Alward. Les trois jeunes hommes se lient d’amitié. Grâce à l’article de journal du père de Winston, le reste du pays est vite inspiré par l’histoire de Terry, comme l’est Winston, et son père est chargé de couvrir le reste du marathon. Winston est excité, mais son père est réticent, croyant que l’histoire est terminée.

Alors qu’il cherche de nouveaux angles sensationnels à l’histoire, le père de Winston décide d’écrire à propos des désaccords entre Terry et Doug sur la route. Winston estime que c’est injuste envers leur relation. Blessé et en colère contre son père qui concocte une histoire pour vendre des journaux, Winston s’enfuit. Mais avant qu’il ne puisse se rendre bien loin, Terry le trouve et il encourage Winston à commencer à faire face à ses problèmes et à cesser de les fuir en courant.

Lorsque Winston revient, il apprend que son père a annulé son article et ils se réconcilient. Winston retourne à Toronto, d’où il suit le reste de la course de Terry. Il revoit même Terry lorsque le Marathon de l’espoir traverse Toronto. Terry est heureux d’apprendre que Winston ne crée plus de problèmes à l’école. Par la suite, lorsque Terry est contraint de cesser son marathon à Thunder Bay, Winston lui parle au téléphone. Inspiré par l’exemple de Terry, Winston jure de ne plus jamais abandonner le combat.

Réception et importance

Le livre Run est à la fois le premier livre pour jeunes adultes et le premier livre fictif sur Terry Fox approuvé par la famille de Terry. Quill & Quire, une revue spécialisée sur l’industrie de l’édition canadienne, acclame le portrait de Terry Fox dépeint par Eric Walters, et le qualifie de « superbe hommage » qui offre aux lecteurs à la fois le très jeune homme et le héros. » Run a été enseigné dans les écoles à travers le Canada. Il a reçu le prix Torgi dans la catégorie Books in Alternative Formats pour sa version audio. Le livre a également été présélectionné par l’Association des bibliothèques de l’Ontario pour le prix Book of the Year for Children, en 2004. En 2013, Run a été réédité par Puffin Classics avec une introduction et des annexes sur Terry Fox et sur sa Fondation.

Écrire Run a également inspiré Eric Walters à contribuer à élargir la Journée Terry Fox annuelle. Il a travaillé avec la Fondation Terry Fox afin de proposer une Journée nationale Terry Fox des écoles. Bien que certaines écoles tenaient déjà des marathons organisés sur une base individuelle, ce programme encourage les écoles à travers le pays à participer à un marathon qui se déroule à une date et une heure précise. Depuis ses débuts en 2005, l’initiative de la Journée des écoles a aidé à augmenter les participations et les fonds pour les Journées Terry Fox. Plus de 10 000 écoles et 3,5 millions d’élèves y participent chaque année à travers le Canada.

Voir aussi : Terry Fox : modèle et inspiration ; Terry Fox ; Le courage de Terry Fox ; L’histoire de Terry Fox : entrevue avec Darrell Fox ; Terry Fox et le développement des prothèses pour la course à pied.