Crémazie, Octave

Octave Crémazie, né Claude-Joseph-Olivier, poète, libraire (Québec, Bas-Canada, 16 avril 1827 -- Le Havre, France, 16 janv. 1879).

Crémazie, Octave

Octave Crémazie, né Claude-Joseph-Olivier, poète, libraire (Québec, Bas-Canada, 16 avril 1827 -- Le Havre, France, 16 janv. 1879). Réputé comme étant le père de la poésie canadienne-française, Crémazie, après la fin de ses études en 1844, est un Canadien français décidé à préserver son identité à l'intérieur de la Province Unie du Canada grâce au développement économique et culturel. Il ouvre une librairie française à Québec, qui prospère. Il est l'un des membres fondateurs de l'INSTITUT CANADIEN de Québec, qu'il préside en 1857-1858. Mais c'est sa poésie qui le rend célèbre. Son évocation nostalgique de la joie qui précède la Conquête et ses recueils de poésie éveillent la ferveur nationaliste de ses compatriotes. Le vieux soldat canadien (1855) et Le Drapeau de Carillon (1858) sont reçus avec enthousiasme et font de Crémazie un « poète national ».

Il aborde d'autres sujets lyriques au fur et à mesure qu'il s'ouvre au monde, et semble destiné à jouer un rôle important dans le mouvement littéraire des années 1860. Après la faillite de sa librairie, en 1862, il s'exile en France et abandonne la poésie. Ses oeuvres comprennent des poèmes écrits durant sa jeunesse, une correspondance et un Journal du siège de Paris. Ses lettres envoyées à Henri-Raymond CASGRAIN sont des réflexions pertinentes sur la poésie et la critique et sur ses propres convictions littéraires. Crémazie adorait le romantisme et était aussi attiré par le réalisme et le fantastique. Ce poète qui célébrait la grandeur de ses ancêtres a reçu, après sa mort, des hommages extraordinaires.