Crest Theatre, The

En 1953, Donald et Murray DAVIS fondent The Crest Theatre avec l'aide de leur soeur Barbara CHILCOTT. Auparavant, à la fin des années 40, Donald et Murray ont étudié le théâtre avec Robert Gill au Hart House Theatre de l'U. de Toronto.

Crest Theatre, The

En 1953, Donald et Murray DAVIS fondent The Crest Theatre avec l'aide de leur soeur Barbara CHILCOTT. Auparavant, à la fin des années 40, Donald et Murray ont étudié le théâtre avec Robert Gill au Hart House Theatre de l'U. de Toronto.

En janvier 1954, The Crest Theatre inaugure sa première saison avec 11 pièces et donne des représentations jusqu'à la fin du mois de juin de la même année. L'ouverture du Crest Theatre, à peine trois ans après le dépôt du rapport de la Commission royale d'enquête sur l'avancement des arts, lettres et sciences au Canada (rapport Massey), marque le début d'un théâtre commercial local à Toronto. Jusqu'alors, le public amateur de théâtre professionnel se voyait proposer presque uniquement des pièces itinérantes en provenance de Grande-Bretagne et des États-Unis.

The Crest Theatre est installé dans une salle de cinéma rénovée sur Mount Pleasant Road, à Toronto. Les frères Davis dirigent la troupe, veillent à l'orientation artistique et procurent une partie du financement. La première charte de la compagnie stipule que son mandat consiste à créer un théâtre de répertoire et à « contribuer à la vie culturelle du Canada en favorisant par divers moyens la formation de directeurs artistiques, de dramaturges, de scénographes, de directeurs de théâtre et de techniciens ».

Pendant treize saisons consécutives, The Crest Theatre monte des pièces ambitieuses caractérisées par une dramaturgie éclairée, parmi lesquelles figurent des oeuvres classiques, contemporaines et inédites. Souvent, Donald, Murray et Barbara Chilcott jouent dans les pièces, en plus d'assumer la gestion du théâtre.

Toute une génération de comédiens et de metteurs en scène canadiens ont eu la chance, en début de carrière, de travailler à temps plein pour le Crest Theatre. Citons, entre autres, Richard MONETTE, Jackie BURROUGHS, Frances HYLAND, Amelia Hall, Eric House, John Baylis, Martha HENRY, Marilyn Lightstone, Kate REID, Leo Ciceri, et Charmion King.

La troupe a aussi formé un nombre considérable de directeurs artistiques : Robert Gill, Douglas Campbell, John Holden, Malcolm Black, Jean Roberts, Barry Morse, Mavor Moore, David GARDNER, Leon Major, John HIRSCH, Herbert WHITTAKER, Marigold Charlesworth, Allan LUND, Kurt Reis, George McCowan et les frères Davis.

De plus, le Crest Theatre s'est toujours efforcé de donner leur chance aux dramaturges canadiens. À cette fin, il présente au moins une pièce canadienne par saison. Ces pièces, souvent montées pour la première fois, comprennent des oeuvres de Robertson DAVIES, John GRAY, Mary Jukes, Marcel Dube, Ted ALLAN et Bernard Slade.

Le Crest Theatre débute comme une société à responsabilité limitée, avec des fonds à la fois privés et publics. Il se transforme par la suite en fondation à but non lucratif dirigée par un conseil d'administration. Aujourd'hui, de nombreux organismes artistiques ont adopté ce type d'organisation, qui encourage l'indépendance artistique avec l'aide financière provenant d'organismes gouvernementaux et des abonnés.

Le Crest Theatre ferme ses portes le 30 avril 1966, après avoir présenté 140 pièces. Il partage avec d'autres organismes artistiques modernes une histoire marquée par la polémique à propos du financement, du contrôle artistique et de la qualité des productions. Le Crest Theatre restera dans l'histoire pour avoir cru qu'une communauté théâtrale viable pourrait s'installer à Toronto.


Lecture supplémentaire

  • Ann Saddlemyer and Richard Plant, eds, Later Stages: Essays on Ontario Theatre from the First World War to the 1970s (1997); Paul Illidge, Glass Cage: The Crest Theatre Story (2007).