Benjamin Cronyn

Benjamin Cronyn, premier évêque anglican de Huron (Kilkenny, Irlande, 11 juill. 1802 -- London, Ont., 22 sept. 1871). Il est le beau-père d'Edward BLAKE et de Samuel Hume BLAKE.

Benjamin Cronyn, premier évêque anglican de Huron (Kilkenny, Irlande, 11 juill. 1802 -- London, Ont., 22 sept. 1871). Il est le beau-père d'Edward Blake et de Samuel Hume Blake. Cronyn reçoit une excellente éducation au Kilkenny College, puis au Trinity College de Dublin, où il remportera le prix de théologie et obtiendra ensuite quatre diplômes. Pendant ses années de formation, le révérend Peter Roe, évangéliste irlandais réputé, exerce sur lui une influence ineffaçable. Vers la fin de 1832, la Society for the Propagation of the Gospel envoie Cronyn au Haut-Canada en tant que missionnaire. Il est bientôt affecté à l'église St. Paul de London et devient immédiatement une figure dominante dans cette ville, dont une grande partie de la population est irlandaise et protestante. D'une vigueur physique extraordinaire, il travaille sans relâche auprès de ses paroissiens de l'arrière-pays et auprès de la garnison. Cronyn s'entoure systématiquement d'une « troupe d'Irlandais », équipe dynamique d'évangélistes du bas clergé qui harcèlent le bastion du haut clergé, dirigé par l'évêque John Strachan, de Toronto.

Après avoir obtenu un doctorat en 1855, Cronyn est élu premier évêque de Huron en 1857 et consacré au palais de Lambeth. Son élévation à l'épiscopat établit deux importants précédents dans l'administration de l'Église canadienne. En effet, il est le premier évêque de l'Empire britannique à être élu par un synode diocésain composé de représentants du laïcat et du clergé (les évêques des colonies étaient auparavant nommés par les autorités anglaises) et, en conséquence, il est « le dernier évêque canadien à devoir aller se faire consacrer en Angleterre ».

Cronyn renforce encore sa position en 1863 en fondant le Huron College, une école théologique du bas clergé, dans sa ville épiscopale de London (Ontario). Non seulement ce collège seconde Cronyn dans sa lutte contre l'enseignement « boiteux et anti-protestant » du Trinity College de Strachan à Toronto, mais il est aussi à l'origine de l'U. de Western Ontario.

L'évêque Cronyn fait une propagande si énergique en faveur de son anglicanisme « ultra-protestant » que son empreinte demeure très visible dans l'Église du Sud-Ouest de l'Ontario et même d'ailleurs. De tendance résolument fondamentaliste, ce fils ambitieux d'un cordonnier irlandais sait également utiliser habilement les deux clés de la réussite matérielle : la politique et les affaires. L'un de ses descendants est le célèbre acteur Hume Cronyn.