Crozier, Saint George B

Saint George B. (Baron le Poer) Crozier. Professeur, chef d'orchestre, compositeur (Douvres, Angl., 13 mai 1814 - Belleville, Ont., 21 novembre 1892). Les quelques faits isolés connus de la vie de Crozier révèlent qu'il fut un musicien au-dessus de la moyenne.

Crozier, Saint George B

Saint George B. (Baron le Poer) Crozier. Professeur, chef d'orchestre, compositeur (Douvres, Angl., 13 mai 1814 - Belleville, Ont., 21 novembre 1892). Les quelques faits isolés connus de la vie de Crozier révèlent qu'il fut un musicien au-dessus de la moyenne. Né de parents écossais et irlandais, il vivait déjà au Canada lors de la rébellion de 1837-38. Il fut chef de la fanfare du 68th Regiment et plus tard du 93rd Foot ou Highlanders. Au début des années 1840, il vécut à Toronto; quelques années plus tard, il fut posté en Irlande, en Angleterre et en Méditerranée. En 1846, A. & S. Nordheimer publia sa marche Those Evening Bells, l'une des premières compositions canadiennes imprimée par cet éditeur. En 1855, Crozier dirigea un orchestre à Hamilton dans un programme qui incluait la Symphonie « Surprise » de Haydn (ou une partie de cette dernière). À cette époque, il occupa également le poste d'inspecteur du fisc dans cette ville. En 1858, il participa à plusieurs concerts à Toronto, dirigeant, à une occasion, la Metropolitan Choral Society. Deux ans plus tard, il s'établit à Belleville, Haut-Canada (Ontario), comme prof. de musique. Il fut aussi le premier chef de la fanfare du l5th Battalion. Vers 1866, il quitta la milice avec le grade de capitaine. En 1871, il fut engagé comme organiste à l'église Saint Andrew's de Belleville et dir. mus. de l'Albert College. L'année suivante, il reçut une attestation de D.Mus. « ad eundem gradum » de l'Université Victoria à Cobourg, Ont. D'après sa rubrique nécrologique, il avait passé les examens « avec grande distinction à l'un des meilleurs conservatoires » des É.-U. Vers la fin des années 1870, la Nordheimer Co. publia ses Nor'West Mounted Police Waltzes. Il semble que Crozier ait résidé à Belleville jusqu'à sa mort. En 1886, il était l'un des vice-présidents de la Canadian Society of Musicians. Son frère, Thomas Charles Crozier, fut actif à Toronto comme chef d'harmonie dans les années 1840 et ses compositions « Le Songe de Crozier » et « Les Jolies filles du Canada » furent publiées par Nordheimer en 1846 et 1848 respectivement.


Lecture supplémentaire

  • 'Obituary,' Belleville, Ont Weekly Intelligencer, 24 Nov 1892.

    DCB, vol.12