Daoust, Yves

Daoust, Yves. Compositeur, professeur (Longueuil, près de Montréal, 10 avril 1946). Daoust commence à étudier le piano à l'âge de sept ans, il écrit la trame sonore d'un film pour piano « préparé » à 16 ans et à 19 ans, il termine sa première œuvre électronique pour un théâtre de Berlin.

Daoust, Yves

Daoust, Yves. Compositeur, professeur (Longueuil, près de Montréal, 10 avril 1946). Daoust commence à étudier le piano à l'âge de sept ans, il écrit la trame sonore d'un film pour piano « préparé » à 16 ans et à 19 ans, il termine sa première œuvre électronique pour un théâtre de Berlin. Ensuite, il étudie le piano avec Irving Heller ainsi que l'analyse et la composition avec Gilles Tremblay au Conservatoire de musique du Québec à Montréal (1966-1971), il travaille la musique de film avec Maurice Blackburn et Norman McLaren à l'Office national du film (1970-1971) et termine d'autres études en composition électroacoustique en France où il étudie avec Alain Savouret, Gilbert Amy et le Groupe de musique expérimentale de Bourges. Dès son retour au Canada, Daoust travaille au studio de son de l'ONF (1976-1979) et se joint, en 1978, au personnel enseignant du Conservatoire de musique du Québec (à Montréal et à Québec) comme professeur de solfège, d'analyse musicale et, à partir de 1981, de composition électroacoustique.

La Société de musique contemporaine de Québec (SMCQ) commande à Daoust Valse (1980) et Variations sur un air d'accordéon (1987); la SRC commande En hommage à Maurice Blackburn (1982, rév. 1995) et Fantaisie (1986); le Groupe de musique expérimentale de Bourges La Gamme (1980), Il était une fois (1987) et Ouverture (1989); et Joseph Petric L'Entrevue (1991). Daoust collabore avec Mimes Omnibus pour l'œuvre Carnaval. On compte parmi ses œuvres les plus récentes Water Music (1991), créée à partir des sons de glaçons qui fondent avec des paroles et des voix d'enfants; Montréal sacré (1992), un portrait du dimanche matin réalisé en superposant un enregistrement effectué à l'Oratoire St-Joseph et des ambiances sonores provenant de différentes régions de Montréal et enregistrées au cours de plusieurs matinées du dimanche; et Impromptu (1994) dans laquelle Daoust aborde le postmodernisme avec une série de manipulations fondées sur un enregistrement MIDI de Fantaisie impromptue en Do dièse mineur de Chopin (Opus 66). Daoust collabore également avec Denis Gougeon à une œuvre en deux étapes pour l'Arsenal de musique : Planète Baobab (1999) et Alice (2004). Il travaille avec de nombreux solistes de premier rang, y compris les pianistes Anne Barteletti et Manuel Schweizer, la flûtiste Lise Daoust, la claviériste Anne Gaudemer, le corniste Louis-Philippe Marsolais, la claveciniste Catherine Perrin. Son Quatuor remporte le premier prix (catégorie analogue) et le Grand Prix lors du Concours international des musiques électroacoustiques de Bourges en 1980, et l'Euphonie d'Or dans le cadre du même concours en 1992.

L'un des pionniers de la musique électroacoustique au Québec, Daoust est l'un des plus actifs au Canada dans le domaine de l'électroacoustique et sans doute le maître dans l'art d'interpréter l'approche anecdotique (concret et collage) en composition. Il a été influencé fortement par le cinéma dans sa production créative et utilise du matériel de film, de scène, d'événements multimédia, de radio et d'œuvres de concert dans sa musique. Il se décrit comme « figuratif », préférant les sons naturels, les archives sonores et les citations musicales pour l'aider dans son approche visuelle face à la composition. Daoust puise largement dans les sons habituels (voix d'enfants, bruits de rue, etc.) pour sa musique électroacoustique, tout en se préoccupant d'intégrer les instruments « secs » à la bande magnétique. Sa musique reflète un sens de l'humour et une certaine nostalgie (Adagio, Fantaisie), bien qu'elle puisse parfois prendre une allure politique dans sa façon d'exprimer le nationalisme québécois (Ouverture).

Daoust a élaboré et offert le programme en composition électroacoustique au Conservatoire de musique du Québec à Montréal. Il a été également administrateur pour la Composers, Authors and Publishers Association of Canada, l'Association pour la création et la recherche électroacoustiques du Québec (l'ACREQ qu'il a aidé à créer en 1978 et pour laquelle il a été directeur artistique de 1983 à 1987 et de 1989 à 1991) et le Conseil canadien de la musique, ainsi que diffuseur et organisateur de concerts. Il est membre de la Ligue canadienne de compositeurs, membre fondateur de la Communauté électroacoustique canadienne, et compositeur agréé du Centre de musique canadienne.

COMPOSITIONS (Sélection)

Œuvres sélectionnées
Scène
Carnaval : 1984; groupe de mimes et bande; rév. pour bande solo en 1988.

Variations sur un air d'accordéon : 1988; bande, mime et accordéon.

Planète Baobab : 1999; orchestre et électronique en direct, en collaboration avec Denis Gougeon.

Alice : 2004; orchestre et électronique en direct, en collaboration avec Denis Gougeon.

Électroacoustique
Tout le monde est d'bonne humeur : 1978; bande.

Trois-fois-quatre : 1978; ens cdes; ms.

Quatuor : 1979; bande; La Gamme (1981), bande, ACREQ IV (cassette).

Il était une fois : 1987; bande.

Ouverture : 1989; bande.

Suite baroque : 1989; bande.

Résonances : 1992; bande.

Impromptu : 1994; bande.

Bruits : 1997-2001; bande, en trois mouvements qui peuvent être joués séparément; Children's Corner (1997-1998), Nuit (1999) et Fête (2001).

Électroacoustique avec instruments
Valse : 1980; ensemble instrumental, bande; ms.

Petite musique sentimentale : 1984; piano et bande; ms.

Le Monde merveilleux de la musique : 1985; clarinette, saxophone, percussion, bande; ms.

Adagio : 1986; flûte, bande; ms.

L'Entrevue : 1991; acc, bande; ms.

Impromptu : version plus longue pour piano, synthétiseur, échantillonneur et bande; 1995.

Radio
En hommage à Maurice Balckburn; œuvre radiophonique; 1982; rév. 1995.

Fantaisie : œuvre radiophonique; 1986.

Water Music : 1991; bande.

Montage sonore
Montréal sacré : 1992.

Discographie
Quatuor : 1985; UNESCO/CIME : LDC 278 043.

Adagio : 1990; Radio-Canada International : ACM 37.

Mi bémol : 1990; empreintes DIGITALes : IMED 9004.

Mi bémol : 1991; Ear Magazine; 1.

Suite baroque; Petite musique sentimentale; Adagio; L'Entrevue; Quatuor; Lise Daoust à la flûte; Jacques Drouin au piano; Joseph Petric à l'accordéon; 1991; empreintes DIGITALes : IMED 9106

Maurice Blackburn : portrait d'un méconnu; 1996; Analekta : AN 7005/06.

Impromptu; Il était une fois; Mi bémol; Résonances; Water Music; Fantaisie; 1998; empreintes DIGITALes : IMED 9843.

Il était une fois : 2000; Chrysopée électronique/Opus 30.

Bruits; Impromptu; La Gamme; Ouverture; Jacques Drouin au piano; Lorraine Vaillancourt au synthétiseur, échantillonneur; 2001; empreintes DIGITALes : IMED 0156.