Bergen, David

David Bergen, romancier, nouvelliste (Port Edward, C.-B., 1957). David Bergen grandit dans le petit village de pêche de Port Edward et, plus tard, dans la petite municipalité mennonite de Niverville au Manitoba.

Bergen, David

David Bergen, romancier, nouvelliste (Port Edward, C.-B., 1957). David Bergen grandit dans le petit village de pêche de Port Edward et, plus tard, dans la petite municipalité mennonite de Niverville au Manitoba. Il fréquente un collège biblique en Colombie-Britannique et le Red River College à Winnipeg, où il étudie en communications créatives. Bergen enseigne l'anglais dans une école secondaire à Winnipeg jusqu'en 2002; il enseigne la création littéraire au Humber College et au Banff Centre for the Arts. Comme ses collègues écrivaines du Manitoba Miriam TOEWS et Sandra BIRDSELL, Bergen est élevé dans la religion mennonite. Bergen remarque que son découragement par rapport au questionnement sur l'Église le conduit à l'écriture. « L'écriture est un moyen qui permet d'arriver à comprendre les choses », observe-t-il. « Si vous ne pouvez pas poser certaines questions à l'Église, vous pouvez peut-être les poser en fiction ». Les sujets sur lesquels Bergen réfléchit dans ses œuvres de fiction incluent la perte, la culpabilité, l'éloignement familial et la quête individuelle de la rédemption et du salut.

La première publication de Bergen est un recueil de nouvelles intitulé Sitting Opposite My Brother (1993). L'ouvrage inclut des récits à l'origine publiés dans des anthologies ayant remporté le Journey Prize. Bergen reçoit le prix John-Hirsch de l'écrivain le plus prometteur au Manitoba en 1993. Son premier roman, « A Year of Lesser »(1996; trad. Une année dans la vie de Johnny Fehr), traite des luttes spirituelles d'un homme en apparence sans grande spiritualité, alcoolique et coureur de jupons, nommé Johnny Ferh. Tel que suggéré par le nom de sa petite municipalité manitobaine, Lesser, Fehr est un héros tragique - sans la grandeur des vrais héros tragiques - faible, clairement imparfait, mais pas indifférent. A Year of Lesser remporte le McNally Robinson Book of the Year Award. See the Child (1999; trad. Juste avant l'aube) se déroule également dans un petit village du Manitoba et traite aussi d'un homme qui fait face à la perte, dans le cas présent, le décès d'un fils adolescent. Les critiques qualifient l'ouvrage de « pessimiste » et « sombre », mais ils notent l'évocation authentique et émouvante faite par Bergen d'une dévastation terrible et personnelle.

Bergen remporte le Prix de littérature canadienne (1999) pour sa nouvelle « How Can N Men Share a Bottle of Vodka ». Son troisième roman, The Case of Lena S. (2002), est un récit sur l'adolescence se déroulant à Winnipeg. Le protagoniste est Mason Crowe, personnage sensible et réfléchi, âgé de 16 ans; il se sent attiré par Lena S., qui souffre de dépression et de la sévérité de ses parents fondamentalistes. The Case of Lena S. est en lice pour de nombreux prix de littérature importants, notamment le PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL et il remporte le Carol Shields Winnipeg Book Award.

Deux récits sont entrelacés dans The Time In Between (2005). Ada Boatman cherche son père, qui est porté disparu au Vietnam; Charles Boatman tente de comprendre le rôle qu'il a joué dans un horrible incident, 30 années plus tôt, pendant la guerre du Vietnam et à réparer ses torts. Bergen s'appuie sur ses propres observations pour dépeindre le Vietnam actuel, où il séjourne en 1996, mais il constate que le roman est également influencé par ses expériences d'enseignement à des réfugiés vietnamiens en Thaïlande à la fin des années 1980. Bergen remporte le PRIX GILLER pour The Time In Between qui est best-seller canadien.