David Manners

Rauff de Ryther Duan Acklom (David Joseph Manners), acteur, chanteur, écrivain (né le 30 avril 1902 à Halifax, en Nouvelle-Écosse; décédé le 23 décembre 1998 à Santa Barbara, en Californie). David Manners était une tête d’affiche populaire d’Hollywood dans les années 1930. Sa belle allure fringante, sa voix douce, mais expressive, et sa tenue sophistiquée ont contribué à faire de lui une tête d’affiche incontestée. Il a donné la réplique à des personnalités légendaires telles Katherine Hepburn, Barbara Stanwyck, Claudette Colbert et Carole Lombard, mais il est sans doute mieux connu pour ses rôles dans les films d’horreur classiques Dracula (1931), La Momie (1932) et Le Chat noir (1934). David Manners était aussi un romancier à succès et a connu une longue carrière sur Broadway.

David Manners et Katharine Hepburn en A Bill of Divrocement (1932).

Enfance

Duan Acklom, nom sous lequel sa famille connaît David Manners, est le produit d’une lignée distinguée et influente par ses parents britanniques. Sa mère, Lillian Manners, est liée avec Lady Diana Cooper et le duc de Rutland, tandis que son père, George Moreby Acklom, a des liens familiaux avec les écrivains sir Arthur Conan Doyle, W. H. Homing et Morby Acklom. Le père de David Manners est un écrivain à succès et dirige aussi Harrow House, une prestigieuse école d’Halifax qui prépare les étudiants pour leur entrée dans les grandes universités britanniques comme Oxford et Cambridge.

Encore enfant, Duan Acklom vit deux expériences traumatisantes. Quand les survivants du Titanic arrivent à Halifax, en avril 1912, la famille Acklom en ramène trois à la maison. « J’ai fait des cauchemars pendant des semaines après avoir entendu leurs histoires et leurs contes d’autres gens qui sont venus en visite », dira David Manners plusieurs années plus tard.

La maison de la famille Acklom subit aussi des dégâts importants dans l’Explosion de Halifax, le 6 décembre 1917. Duan Acklom a un bras cassé, et est traité dans un hôpital de fortune, qui est mis en place à l’école de son père. David Manners attribue plus tard la fumée qui flotte au-dessus de Halifax dans la foulée de la catastrophe à ses problèmes permanents d’asthme.

Formation et début de carrière

En 1919, Duan Acklom s’inscrit à l’Université de Toronto pour étudier la foresterie. Il rejoint aussi une troupe de théâtre universitaire qui présente des pièces au Hart House, à Toronto. Il adopte le nom de scène David Manners (Manners est le nom de naissance de sa mère), car le public a plus de facilité à retenir ce nom. Aussi, son nom de scène cadre mieux sur les affiches.

En février 1923, à quelques mois de la remise des diplômes, il est invité à se rendre à New York pour se joindre à une troupe itinérante qui va traverser les États-Unis. Contrairement au souhait de son père, David Manners abandonne ses études pour faire une carrière d’acteur. Un an plus tard, il est sur Broadway aux côtés d’Helen Hayes dans le spectacle à succès Dancing Mothers. Sa prestation dans cette production conduit à plus de rôles sur Broadway et ailleurs.

(de gauche \u00e0 droite) David Manners, Billy Bevan et Colin Clive en Journey's End (1930).

Carrière d’acteur

En 1930, le réalisateur britannique James Whale, qui a vu David Manners sur scène à New York, l’invite à Hollywood pour jouer un rôle de soutien dans la version cinématographique de la pièce Le grand voyage. Le film remporte beaucoup de succès au box-office et auprès des critiques, lançant sa carrière comme vedette du cinéma. À l’écran, sa belle allure, sa voix douce, mais expressive, et sa tenue sophistiquée captivent le public. Des publicitaires de studio inventent des détails sur sa vie pour le faire paraître plus cultivé (disant qu’il possède un diplôme universitaire) et d’autres sont plus rudes et exotiques (affirmant qu’il a affronté un ours en travaillant comme contremaître dans un camp de bûcherons en Ontario). Il doit vite embaucher une secrétaire pour l’aider à gérer le flot de courrier des admirateurs.

David Manners joue dans près de 40 longs métrages, dont La Momie (1932) avec Boris Karloff, Roman Scandals (1933) avec Eddie Cantor et Le Mystère d’Edwin Drood (1935) avec Claude Rains. Parmi ses covedettes féminines, on retrouve des actrices légendaires comme Loretta Young, Katherine Hepburn, Barbara Stanwyck, Claudette Colbert et Carole Lombard. David Manners a l’occasion de mettre en valeur ses talents de chanteur dans Crooner (1932). Il est sans doute mieux connu pour son rôle de John Harker dans le classique d’horreur Dracula de 1931 avec Bela Lugosi.

En 1932 et en 1935, David Manners figure parmi les dix meilleurs acteurs du box-office en Amérique du Nord et au Royaume-Uni. Cependant, il abandonne brusquement Hollywood en 1936, et retourne sur la scène new-yorkaise, où il joue jusqu’à ce qu’il se retire de la scène, en 1950.

Katharine Hepburn et David Manners en A Bill of Divrocement (1932).

Activités de bienfaisance

Même si David Manners a tourné le dos à Hollywood, qu’il appelle un endroit « faux », il use de son influence pour aider les acteurs prometteurs de la relève comme Lucille Ball, qui tient un petit rôle dans Roman Scandals, et Marlon Brando, avec qui David Manners joue dans la production sur Broadway Truckline Cafe, dirigée par Elia Kazan. Il finance discrètement de petites troupes de théâtre en Californie et paye les frais médicaux de gens dans l’industrie cinématographique qui connaissent des périodes difficiles. Sous son nom de naissance, Duan Acklom, il appuie des programmes de lutte contre la drogue et aide les artistes à vaincre la dépendance.

Vie personnelle et autres projets

David Manners épouse Suzanne Bushnell en 1929; ils divorcent en 1931. Il change officiellement son nom pour prendre le nom de David Joseph Manners en 1940. Il est naturalisé américain la même année. Sa relation la plus significative est celle qu’il entretient avec l’écrivain William Mercer, avec qui il vit de 1948 jusqu’à la mort de ce dernier, en 1978. Pendant plusieurs années, David Manners vit dans l’isolement d’un ranch en bordure du désert de Mojave, en Californie. Il peint et écrit des romans. L’un d’entre eux, Under Running Laughter (1943), est un succès de librairie.

En 1966, sous le nom de Duan Acklom, David Manners devient un membre fondateur de la American Dracula Society. Il assiste au congrès annuel pendant 30 ans. Les autres membres sont toujours déçus que David Manners, le seul acteur encore vivant de la distribution du film de 1931, refuse les invitations d’être un distingué conférencier. Ils ignorent que Duan Acklom, rendu à un âge avancé, est David Manners. Dans un rare entretien accordé en 1996, David Manners affirme : « J’ai adoré voir l’enthousiasme des membres de la société envers mon film de 1931, mais j’ai senti que cela détruirait l’illusion s’ils me voyaient tel que je suis aujourd’hui, un vieil homme. »

Durant presque toute la dernière partie de sa vie, David Manners habite dans un manoir à Pacific Palisades, en Californie. Il fait planter des érables, puisque les couleurs des feuilles à l’automne lui rappellent son enfance au Canada. Une santé défaillante le force à déménager dans une résidence pour personnes âgées près de Santa Barbara, où il meurt à 98 ans.