Davis, Henry Fuller

À la fin des années 1860, Henry Davis et d'autres comme lui commencent à faire du commerce en amont de la RIVIÈRE DE LA PAIX afin de faire concurrence à la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON (CBH). En 1886, il établit son commerce à FORT VERMILLION et il concurrencera la CBH jusqu'à sa mort.


Davis, Henry Fuller

 Henry Fuller Davis, connu sous le nom de « Twelve Foot Davis », mineur, trafiquant de fourrures et personnage bien connu dans le folklore de la région de la rivière de la Paix, est né dans l'État du Vermont vers 1818 et décédé à Buffalo Bay, en Alberta, le 13 septembre 1900. Après s'être joint à la ruée vers l'or de la Californie (vers 1849), Henry Davis entend parler de la RUÉE VERS L'OR DE LA RÉGION DE CARIBOO et part donc pour BARKERVILLE, en Colombie-Britannique. Là, il remarque que le rivage de Willow Creek (riche en or) est entièrement occupé par des concessions minières. Ne se laissant pas décourager, il mesure l'étendue de chaque concession qui, en vertu de la loi, ne doit pas excéder 30,5 m (100 pi) et constate que deux d'entre elles mesurent ensemble 64,6 m (212 pi). Après un nouvel arpentage légal, Davis établit sa propre concession au milieu des deux autres, soit sur les 3,7 m (12 pi) excédentaires, ce qui lui rapporte environ 15 000 $ et lui vaut son surnom de Twelve Foot Davis.

À la fin des années 1860, Henry Davis et d'autres comme lui commencent à faire du commerce en amont de la RIVIÈRE DE LA PAIX afin de faire concurrence à la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON (CBH). En 1886, il établit son commerce à FORT VERMILLION et il concurrencera la CBH jusqu'à sa mort. Les dernières années de Twelve Foot Davis sont pénibles; en effet, devenu aveugle et gravement handicapé par des rhumatismes, il doit être transporté dans une charrette pour se déplacer. Conformément à une demande soumise à James CORNWALL, son corps a été exhumé à Buffalo Bay (vers 1909) et enterré sur une colline surplombant le confluent de la rivière de la Paix et de la rivière Smoky. Ce site panoramique, surplombant la ville de PEACE RIVER, demeure l'un des plus connus du Nord-Ouest de l'Alberta.


Lecture supplémentaire

  • David W. Leonard, Delayed Frontier: The Peace River Country to 1909 (1995).