Départements de musique dans les collèges communautaires

Collèges communautaires. Établissements d'enseignement post-secondaire mais non universitaire, de langue anglaise au Canada (pour le Québec, voir Cégeps).

Départements de musique dans les collèges communautaires

Collèges communautaires. Établissements d'enseignement post-secondaire mais non universitaire, de langue anglaise au Canada (pour le Québec, voir Cégeps). Les collèges communautaires ne décernent généralement pas de grades, mais plusieurs offrent des crédits d'équivalence pour l'université et la plupart accordent des diplômes. Concept issu de la révolution du monde de l'éducation dans les années 1960, les collèges ont assumé les rôles joués auparavant par les instituts techniques, les collèges commerciaux et agricoles et les écoles d'arts. Ils ont ajouté en plus des cours et des programmes de leur cru. Les collèges communautaires ne sont ni des écoles techniques ni des universités pour des plus jeunes mais surtout des établissements indépendants d'instruction postsecondaire.

Plusieurs collèges communautaires offrent des cours de musique qui permettent le développement de la créativité, de l'interprétation, des habiletés techniques et administratives et de l'appréciation de la musique. Le but et la qualité de ces cours varient; l'ampleur de l'activité musicale à ces deux égards, dans chaque collège, est fluctuante, allant de son absence totale à des programmes sophistiqués et souvent innovateurs. Nombre d'institutions privées, de départements d'éducation permanente ou de centres communautaires donnent un large éventail de programmes répondant aux besoins d'éducation musicale dans les régions où n'existent pas de collèges communautaires. En 1987, Emploi et Immigration Canada a publié un guide bilingue intitulé Guide national des programmes de collèges et universités, contenant des listes de titres de programmes d'études et d'institutions éducationnelles.

Colombie-Britannique

Camosun College (Victoria). Le collège commença à offrir un programme de musique de deux ans conduisant au diplôme d'Associate of Arts, en collaboration avec le Victoria Cons. of Music en 1978. Une concentration en interprétation et formation des maîtres s'offre en piano, accompagnement de piano, flûte, cordes et chant. En 1991, on a conclu une entente pour la construction d'un nouvel édifice sur le campus Lansdowne au profit des deux institutions.

Capilano College (North Vancouver). Le collège offrit un diplôme en musicothérapie de 1976 à 1990. En 1990, on en fit un B.A. en musicothérapie, dont le diplôme était décerné par l'Université ouverte de la Colombie-Britannique. Un B.Mus. (interprétation ou composition) comportant des crédits d'équivalence avec les universités de la Colombie-Britannique et de Victoria et un programme commercial (diplômé) ont aussi été offerts. Nite Cap, le choeur swing de l'école, a gagné des prix au Pacific Coast Music Festival (1989) et à MusicFest Canada. En 1991, on comptait, entre autres, comme ensembles du collège : les Capilano College Singers, le Community Choir, le Capilano College Orchestra, le Percussion Ensemble, la Stage Band et le Classical Guitar Ensemble. Arthur Polson et David Astor faisaient partie du corps professoral de Capilano.

Douglas College (New Westminster). Le collège a un dépt de musique, faisant partie de la faculté des arts et des sciences humaines, lequel a été en activité dès la fondation du collège en 1970. Il a offert un programme d'équivalences de deux ans (B.Mus. général) avec, entre autres, les universités de la Colombie-Britannique et de Victoria, de même qu'un programme de musicalité d'un an. En 1991, le corps professoral du département comptait 7 professeurs à plein temps et 15 chargés de cours; il y avait 120 étudiants inscrits. On y offrait des cours de facture et de réparation d'instruments. L'école a présenté diverses manifestations, dont Anne of Green Gables, Carmina Burana (1989) et Judas Macchabée de Haendel avec l'Orchestre de la SRC à Vancouver (1990).

Malaspina College (Nanaimo). Le collège commença à offrir des cours de musique en 1960. En 1990, il comptait des campus régionaux à Nanaimo, Duncan et Powell River; le dépt de musique offrait un large éventail de cours en matières théoriques, histoire, jazz, composition, enregistrement de studio, musique assistée par ordinateur et interprétation. Des crédits d'équivalence étaient accessibles avec les universités de Victoria, de la Colombie-Britannique et Simon Fraser.

Northern Lights College (Dawson Creek). Le collège commença ses cours de musique en 1979. En 1990, le corps professoral comptait 12 enseignants; son dir. était Merrill Flewelling; il y avait 350 étudiants inscrits (dont plusieurs à temps partiel). On y offrait des certificats d'un ou deux ans en musique communautaire, un diplôme d'Associate of Arts en musique ou en beaux-arts et des crédits d'équivalence pour des B.A. et B.Mus. avec les universités Simon Fraser, de la Colombie-Britannique, de Victoria, de l'Alberta et de l'Open Learning Authority (C.-B.). Northern Lights est affilié au RCMT, au WBM et aux RSCM. Parmi les groupes d'interprètes, on note le Boy's Choir, le Chamber Choir et le Chamber Ensemble.

Selkirk College (Nelson). Le collège offre un diplôme professionel de deux ans en musique commerciale et, dans l'industrie du spectacle, en interprétation, enregistrement sonore, ritournelles publicitaires, écriture de chansons, chant, ainsi que composition et arrangement dans un laboratoire MIDI. Le Selkirk Jazz Choir a aussi donné des représentations pour la communauté à l'extérieur du collège.

Vancouver Community College. Le collège offrait en 1991, un diplôme de deux ans en instruments d'orchestre ou à clavier, en chant, en composition, en musique contemporaine ainsi qu'un programme d'apprenti en direction chorale. Il y avait 100 étudiants à plein temps et 150 à temps partiel. Parmi les formations, on compte le Healey Willan Choir, un ensemble à vent, un choeur de jazz, des harmonies, un orchestre et nombre d'ensembles de chambre. À chaque année, un festival du printemps permet aux professeurs et aux étudiants de se produire.

Alberta

Augustana University College (situé à Camrose et connu sous le nom de Camrose Lutheran University College de 1910 à 1991). Le collège fut fondé en 1910 et commença à offrir des cours de musique de niveau universitaire en 1959 en tant que collège affilié à l'Université de l'Alberta; en 1987, il devint membre de l'Assn des universités et collèges du Canada et obtint le pouvoir de décerner des grades. Le dépt de musique fait partie de la faculté des beaux-arts et offre un B.A. (général) en trois ans et un B.A. (spécialisé) en quatre ans. En 1990, il comptait 4 professeurs à plein temps, 851 étudiants et 20 majeurs en musique. Le Camrose Choir a fait une tournée à chaque printemps et a participé à un festival de musique sacrée en Norvège en 1991. Le collège a aussi deux choeurs généraux, et un ensemble de jazz vocal appelé Encore. On y offre des cours d'instrumentation (avec le conservatoire affilié) ainsi que des programmes Orff et Kodály pour enfants. Parmi les activités présentées au collège, on note les suivantes : Christmas Festival Concert, Jazz Night Camrose et Highlights, une prestation multidisciplinaire exécutée avec des étudiants en arts et en théâtre.

Canadian Union College (College Heights). Le collège commença à offrir des cours d'instruction chorale pendant les années 1930. Son dépt de musique fut fondé en 1949 et fit partie de la nouvelle faculté des arts en 1987; Curtis Wolfe en fut nommé dir. en 1989. En 1990, on offrait des cours en vue de l'obtention du B.Éd. (spécialisation en musique), du B.A. en interprétation musicale et du B.A. avec mineur en musique. Cette année-là, les locaux comprenaient le centre des beaux-arts où l'on donnait les cours, la chapelle du collège, où l'on donnait les concerts, et une bibliothèque. Le corps professoral comptait 4 enseignants à plein temps et quelques-uns à temps partiel; il y avait 165 étudiants qui faisaient partie d'une formation musicale, d'un ensemble à cordes et de quelques groupes choraux. Le collège a parrainé une série de six concerts « Sunday at Seven ».

Concordia College (Edmonton). Le collège a offert des cours de musique au dépt de musique de la faculté des sciences humaines, avec un programme d'équivalences avec l'Université de l'Alberta, un B.A. (majeur en musique) et un B.Éd. En 1990, le corps professoral comptait deux enseignants à plein temps et quelques-uns à temps partiel; son dir. était Barrie Bromley. Le Concordia College Choir, composés d'étudiants de l'école secondaire et du collège fut mis sur pied pendant les années 1940; « Happy Together » est un groupe contemporain de 16 membres. Les deux ensembles ont fait des tournées. Le Concordia College Community Choir et le Concordia College Community Orchestra furent formés en 1985 et 1988, respectivement.

Grande Prairie Regional College. Le collège, fondé en 1966, comptait un professeur en musique. En 1972, un programme de conservatoire commença, mais presque tous les membres du corps enseignant devaient venir d'Edmonton, en avion deux fois par semaine. En 1990, le corps professoral comptait 18 enseignants; il y avait environ 220 étudiants. On y offrait un certificat d'un an et un diplôme de deux ans. Les crédits d'équivalence étaient disponibles avec les universités de l'Alberta. L'école a présenté diverses formations dont le College and Community Chorus, un ensemble de vents, un ensemble de jazz, un orchestre de chambre (tous mis sur pied en 1966), et l'orchestre du conservatoire créé en 1987.

Grant MacEwan Community College (Edmonton). Le collège commença à offrir des cours de musique en 1972, dans le cadre du Performing and Visual Arts Program, mis sur pied par le doyen fondateur George C. Naylor. En 1990, le corps professoral comptait 6 professeurs à temps plein et 15 à temps partiel. Entre 1976 et 1990, il y avait en moyenne 165 étudiants inscrits au programme diplômé de deux ans, programme orienté vers le jazz et le commercial. Les crédits d'équivalence de deux ans sont acceptés par les universités McGill, de Calgary, de Lethbridge et par le Berklee College (Boston), entre autres. L'école a des laboratoires de piano, de percussion et d'électroacoustique; le théâtre John L. Haar sert aussi à la présentation de pièces de théâtre et de programmes de danse.

Medicine Hat College. Le collège a un dépt de musique et de danse, dont les cours sont donnés dans deux campus : le Medicine Hat Cultural Centre et le campus Brooks. On y offre des cours d'équivalence vers un B.Mus avec les universités de Calgary et de l'Alberta ainsi que vers un B.Mus ou un diplôme conjoint de B.Mus.-B.Éd. avec l'Université de Lethbridge. Le conservatoire du collège dispense des cours particuliers ainsi que des cours de groupe et d'ensemble, à différents niveaux. L'école est affiliée avec divers organismes professionnels dont le RCMT et la Royal Academy of Dance.

Red Deer College. Le collège offre un programme de musique depuis 1978. En 1991, on y donnait un diplôme de deux ans en interprétation et en merchandising avec crédits d'équivalence universitaires pour un B.Sc. (merchandising musical). Le corps professoral comptait 12 professeurs à temps partiel; son dir. était Duke Thompson; il y avait 50 étudiants par année. Red Deer a été l'hôte d'ateliers, de festivals ainsi que de programmes de résidence et d'été. En 1990, s'y est tenu, au College Arts Centre, un symposium sur le soin de la voix professionnelle (à l'intention des musiciens, des comédiens, des annonceurs, des orthophonistes, des praticiens médicaux, etc.); c'était le premier du genre au Canada.

Ontario

George Brown College of Applied Arts and Technology (Toronto). Le collège commença à offrir un diplôme de deux ans en technique de piano en 1977. Edward (Ted) Sambell, qui à été l'accordeur de Glenn Gould et de Rudolf Serkin, ainsi que le technicien responsable du Festival de Stratford, fut membre du corps professoral de 1977 à 1990. Sa dir. était Anne Fleming-Read en 1990. Comptant en moyenne de 25 à 30 étudiants, il est unique au Canada et a produit des diplômés au sommet de leur profession. Les étudiants travaillent sur des pianos droits la première année, des pianos à queue, la seconde, et reconstruisent un piano.

Cambrian College of Applied Arts and Technology (Sudbury). Le collège a offert un diplôme de trois ans à la School of Communication and Creative Arts Division. On y mettait l'emphase sur la formation des maîtres et la gestion des affaires musicales. Ses étudiants peuvent se produire avec l'OS de Sudbury, le Sudbury Youth Orchestra, le Cambrian Choir et des ensembles de guitare.

Fanshawe College of Applied Arts and Technology (London). Le collège a commencé son programme musical en 1972. En 1990, il donnait toujours des programmes diplômés en ingénierie et en production de l'enregistrement au sein de la Communication Arts Division. Parmi les cours offerts, on note : économie, gestion des affaires musicales, gestion des contrats musicaux, instruments MIDI et enregistrement (avec deux studios). Jack Richardson, un producteur d'enregistrements reconnu mondialement en musique pop, est membre du corps professoral. En 1990, il y avait 66 étudiants en première année. Le programme est compétitif et réservé aux résidants de l'Ontario. Son dépt d'éducation permanente permet de prendre des cours non crédités.

Humber College of Applied Arts and Technology (Rexdale). Le collège commença ses cours de musique en 1972. En 1990, il offrait un diplôme de trois ans en composition et interprétation, mettant l'emphase sur le jazz et la musique commerciale. Le corps professoral comptait 35 enseignants (14 à temps partiel) dont Pat LaBarbera (saxophoniste), Ron Collier (chef d'harmonie et compositeur) et Armas Maiste (pianiste); son dir. fut Paul Read de 1987 à 1991, alors qu'il quitta pour devenir le nouveau dir. des études en jazz à l'Université de Toronto. Il y avait 300 étudiants.

Sheridan College of Applied Arts and Technology (Oakville). Le collège fut fondé en 1967. Le dépt de théâtre musical de la School of Media Arts and Music Theatre offrait un programme de trois ans sur les arts théâtraux orientés vers les carrières de l'industrie du spectacle. On y donnait des cours de chant, de théâtre, de matières théoriques, d'improvisation, de techniques d'audition audiovisuelle, d'études scéniques et de techniques de danse. Ce programme est unique au Canada. En 1988, son dir. était Rod Maxwell et son doyen, Don Graves.

Ailleurs au Canada

Le Guide national des programmes de collèges et universités de1989 énumère des programmes musicaux donnés à diverses institutions privées ou affiliées ailleurs au Canada, dont : le Canadian Mennonite Bible College (Winnipeg) et le Saint Peter's College (Muenster, Sask.), mais aucun collège communautaire. En 1990, l'Arctic College (T. N.-O.) dispensait quelques cours de musique dans le cadre de son programme de formation des maîtres.


Lecture supplémentaire

  • Coxon, Mona. 'Music merchandising at Humber.College,' Canadian Music Trade, vol 1, Dec-Jan 1980

    Domer, Jerry. 'Music in Vancouver Community College - an overview,'. BC Music Educator, vol 25, Summer 1982

    .Barrington-Foote, Kevin. 'Music at Douglas College,' BC Music Educator, vol 26, Fall 1982

    Mose, Peter Kristian. 'A new breed of piano doctors,' Music, vol 10, Nov-Dec 1987 '