Dionne, Vincent

(Lauréat) Vincent Dionne. Percussionniste, compositeur (Chicoutimi, Québec, 15 janvier 1942). Premier prix percussion (CMM) 1968. Il étudia au CMQ (1962-66) avec Roger Juneau et Louis Charbonneau, puis avec ce dernier au CMM (1966-68).

Dionne, Vincent

(Lauréat) Vincent Dionne. Percussionniste, compositeur (Chicoutimi, Québec, 15 janvier 1942). Premier prix percussion (CMM) 1968. Il étudia au CMQ (1962-66) avec Roger Juneau et Louis Charbonneau, puis avec ce dernier au CMM (1966-68). Percussionniste solo avec l'American Wind Symphony à Pittsburgh (1968), il fit ensuite des tournées JMC dans l'Ouest canadien (1968-69) puis en Yougoslavie (1970) avec Louise Forand et Jean Laurendeau. Boursier du CAC, il étudia avec Jacques Delécluse au Cons. de Paris (1969-70). Il travailla aussi avec le Groupe de recherches musicales de l'ORTF (1970-71), et au Centre américain de Paris (1971-73) aux côtés des frères Baschet, inventeurs des Structures sonores Lasry-Baschet. Parallèlement, il fut percussionniste à l'Orchestre Pasdeloup, accompagna Mikis Theodorakis en tournée européenne (1971) et joua à Vienne et Hanovre avec le Groupe international de musique électroacoustique de Paris.

De retour au Québec (1973), Dionne continua à donner des concerts et fit partie à Montréal de l'Atelier de musique expérimentale (1973-75). En février 1975, il forma avec le claviériste Michel-Georges Brégent le duo « rock-classico-cosmique » Dionne-Brégent. Jusqu'en 1979, tous deux y ont poursuivi la recherche d'un univers sonore en perpétuel mouvement, et ce par le biais d'instruments multiples (tôle suspendue, cruches de verre, etc.) conçus par eux dans bien des cas. Le duo présenta des concerts à Montréal et fit en outre des tournées JMC en Ontario (1975-76) et au Québec (1976-77).

En tant que percussionniste, Dionne a participé à des spectacles de danse improvisée à Montréal (1978, 1980), London (1978), Québec (1979) et New York (1984). Il a également composé à l'intention de groupes de danse comme le Groupe de la Place royale, Entre-Six, Fortier Danse-Création et les Ballets jazz de Montréal (voir aussi Ballets). Il a écrit de la musique de film, notamment pour l'ONF, ainsi que des trames sonores pour le théâtre. Certaines de ses pièces pour percussion ont été enregistrées : En mouvement et Château de cartes par l'Ensemble de percussion McGill sous Pierre Béluse (RCI 478), Château de cartes et Chaka par le groupe Répercussion (1981, Croissant CRO 2001).

Discographie

Farhoud Nosso nosso : Dionne guit et synth; 1985; Racket RRK-15.038.

Destinations : Dionne perc, R. Turcotte clavr, P. McCandless anches; 1988; GMD 1303-13.

Voir aussi DISCOGRAPHIE de l'Ensemble Nouvelle-France.

Dionne-Brégent

... et le troisième jour / L'Éveil du lieu : P. Vaillancourt sop; 1976; Cap ST-70044.

Deux : 1977; Cap ST-70052.


Lecture supplémentaire

  • Fortin, Reno. 'Les Destinations de Vincent Dionne,' Journal d'Outremont, Mar 1989