Double Happiness (1995 v.f. Bonheur aigre-doux)

Le premier long métrage dramatique de la réalisatrice Mina Shum, Double Happiness, explore le passage à l'âge adulte et les rapports souvent difficiles entre les cultures et les générations.

Double Happiness (1995 v.f. Bonheur aigre-doux)

Le premier long métrage dramatique de la réalisatrice Mina Shum, Double Happiness, explore le passage à l'âge adulte et les rapports souvent difficiles entre les cultures et les générations. Jade Li (Sandra OH) est née à Hong Kong, mais a grandi à Vancouver, où ses parents tentent de perpétuer les traditions chinoises. D'une nature insolente, cette jeune femme de 22 ans rêve de devenir actrice et de quitter son foyer afin de profiter davantage de son indépendance. Mais elle est hantée par le souvenir de son frère, qui a été renié après avoir suivi ce genre de voie. Ses parents (Alannah Ong et Stephen Chang) veulent à tout prix la marier à un avocat chinois (qui se révèle être gai) et sa situation est d'autant plus compliquée en raison de son intense relation avec Mark (Callum Keith RENNIE), étudiant à l'université de race blanche.

La structure du film, qui comprend des scènes où chaque protagoniste s'adresse directement à la caméra, reflète les multiples facettes de la vie de Jade. Les propos des acteurs parlant en partie en tant que personnage et en partie en tant qu'eux-mêmes servent aussi à dédramatiser l'essence même du film.

Le film jette un regard sur les tourments d'une jeune femme qui tente de trouver le juste milieu entre son individualité, sa liberté et les exigences inflexibles de sa famille. La brillante interprétation de Jade a valu à Sandra Oh le prix GÉNIE de la meilleure actrice et Double Happiness a remporté celui du meilleur montage. L'expression « double happiness » est une traduction anglaise du symbole traditionnel chinois du mariage. Ce symbole est toujours représenté en rouge.