Douglas Campbell

Marié à Ann Casson (fille des grands du théâtre britannique Dame Sybil Thorndike et sir Lewis Casson), Douglas Campbell rencontre le metteur en scène et mentor sir Tyrone GUTHRIE et découvre le théâtre Old Vic à Londres, en Angleterre. Il y fait ses débuts en 1941.

Douglas Campbell

Douglas Campbell

 Douglas Campbell, acteur, metteur en scène, directeur artistique (Glasgow, Écosse, 11 juin 1922 - Montréal, 6 octobre 2009). Douglas Campbell a été attiré au Canada en raison de sa carrière d'acteur, mais il a aussi été un excellent metteur en scène et directeur artistique, autant ici que sur la scène internationale. En 1953, il a été l'un des membres d'origine du FESTIVAL DE STRATFORD, en Ontario, et il a continué à travailler pour le festival pendant plus de quatre décennies. Acteur de composition talentueux à la voix grave de stentor, il a souvent interprété des personnages foncièrement comiques, mais il a été également acclamé pour son jeu émotif subtil et a joué des rôles dramatiques comme ceux du Roi Lear et d'Othello.

Marié à Ann Casson (fille des grands du théâtre britannique Dame Sybil Thorndike et sir Lewis Casson), Douglas Campbell rencontre le metteur en scène et mentor sir Tyrone GUTHRIE et découvre le théâtre Old Vic à Londres, en Angleterre. Il y fait ses débuts en 1941. C'est grâce à Guthrie que Campbell se rend au Canada : Guthrie et Tom PATTERSON y montent un festival consacré aux pièces de théâtre de Shakespeare et souhaitent que Campbell - ainsi que Michael Bates, Irene Worth et Alec Guinness - se joigne à la troupe canadienne. Il se peut que les habitués du Festival de Stratford aient considéré Campbell comme un Falstaff par excellence; il interprètera et reprendra le rôle un bon nombre de fois de 1956 à 2001, dans les parties 1 et 2 de Henry IV, ainsi que dans six différentes productions de The Merry Wives of Windsor. Il sera acclamé pour son interprétation dramatique dans Oedipus Rex (1954) et dans le rôle de Claudius dans Hamlet (1957), le rôle-titre dans Othello (1959), le rôle-titre dans Henry VIII (1961) de Shakespeare et le rôle de William Blake dans Blake (1982, 1983) d'Elliott Hayes. Parmi ses rôles comiques, celui d'Orgon dans le Tartuffe (1983) de Molière connaîtra un immense succès.

En 1954, Campbell et Patterson fondent les Canadian Players, une troupe itinérante pour les acteurs du Festival de Stratford en dehors de la saison du festival. Lorsque la saison du festival s'étend à l'hiver, la troupe déménage à Toronto; elle mettra fin à ses activités en 1966. Cette année-là, Campbell est directeur artistique au Guthrie Theater à Minneapolis, dans le Minnesota.

C'est dans A Soldier's Tale (1955) de Stravinsky que Campbell a fait ses débuts de metteur en scène. Au Festival de Stratford, il a été acclamé pour sa mise en scène de Julius Caesar (1965, 1998), de The Country Wife (1995) et d'une reconstitution d'Oedipus (1997) de Guthrie, dans laquelle son fils Benedict Campbell a tenu le rôle principal. Douglas Campbell a réalisé certaines productions cinématographiques et télévisées (The Great Detective, Anne of Green Gables: The Continuing Story [v. f. Anne... La maison aux pignons verts : Les années de tourmente]), mais c'est le théâtre qui a monopolisé presque entièrement ses talents.

Douglas Campbell a reçu l'ORDRE DU CANADA en 1997 et, en 2003, le PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL POUR LES ARTS DE LA SCÈNE pour l'ensemble de son œuvre. Sous les auspices des prix Tyrone-Guthrie, remis tous les ans, le Festival de Stratford a établi le Prix Douglas-Campbell pour soutenir la création théâtrale de son récipiendaire. Le Bard on the Beach Shakespeare Festival, à Vancouver, a nommé en son honneur l'un de ses espaces le Douglas Campbell Studio Stage.

Campbell était déjà un acteur classique bien connu en Grande-Bretagne lorsqu'il est arrivé au Canada au début des années 1950; il n'y a trouvé que très peu de pièces de théâtre d'origine canadienne et, en fait, très peu de troupes de théâtre professionnelles. Ses efforts sur la scène et ailleurs ont aidé à établir les fondations sur lesquelles se basent toujours certains des plus importants théâtres du pays.